LE JURY DU 72E FESTIVAL DE CANNES

Le 2 mai 2019


Le Jury du 72e Festival de Cannes, présidé cette année par Alejandro González Iñárritu a été dévoilé. Il se compose de quatre femmes et quatre hommes issus de sept nationalités différentes.

 


Elle Fanning (Actrice / États-Unis)
L'actrice américaine, habituée au Festival de Cannes, a déjà joué sous la direction d'Alejandro González Iñárritu, dans Babel, présenté en Compétition en 2006. Elle a également participé à The Neon Demon de Nicolas Winding Refn et Les Proies de Sofia Coppola, sélectionnés en compétition en 2016 et 2017.

 


Maïmouna N’Diaye (Actrice, réalisatrice / Burkina Faso)
Lauréate au FESPACO, l'un des plus grands festivals de cinéma africain, en 2015 pour son rôle dans L’Œil du Cyclone de Sékou Traoré, elle étudie en France et débute auprès d'Otar Iosseliani dans La Chasse aux papillons en 1992. 

 


Kelly Reichardt (Réalisatrice, scénariste et monteuse / États-Unis)
En 2008 la réalisatrice, figure emblématique du cinéma indépendant américain, présente son film Wendy et Lucy dans la sélection Un Certain Regard. Ses œuvres sont également été sélectionnées dans d'autres festivals, telles que La Dernière piste et Night Moves à la Mostra de Venise. Son dernier long métrage Certaines Femmes a remporté le prix du Meilleur film au Festival du Film de Londres.

 


Alice Rohrwacher (Réalisatrice et scénariste / Italie)
Habituée du Festival de Cannes, elle présente en 2011 Corpo Celeste à la Quinzaine des Réalisateurs. Trois ans plus tard, elle remporte le Grand Prix avec son second long métrage, Les Merveilles. L'an passé, elle reçoit le prix du Scénario pour Heureux comme Lazzaro.

 


Enki Bilal (Auteur de bandes-dessinées et cinéaste / France)
Auteur d’une trentaine d’albums de bandes-dessinées et plusieurs fois couronné au Festival d'Angoulême, il réalise trois longs métrages : Bunker Palace Hotel, Tykho Moon et Immortel, ad vitam en 2004.

 


Robin Campillo (Réalisateur, scénariste et monteur / France)
En 2017 il crée l'événement avec 120 battements par minute et remporte le Grand Prix. L'année suivante, le film reçoit six récompenses dont celle du Meilleur film français aux César. Il a également co-écrit Entre les murs, Palme d'or en 2008. 

 


Yórgos Lánthimos (Réalisateur, scénariste et producteur / Grèce)
Le cinéaste grec a été de nombreuses fois récompenses à Cannes. En 2009, Canine, son deuxième long métrage, reçoit le Prix Un Certain Regard. Six ans plus tard, il se voit décerner le Prix du Jury avec The Lobster et en 2017, Mise à mort du cerf sacré est récompensé par le Prix du Scénario. Cette année, son film La Favorite a reçu pas moins de 10 nominations aux Oscars.

 


Pawel Pawlikowski (Réalisateur et scénariste / Pologne)
En 2015, son film Ida remporte l'Oscar du Meilleur film étranger et devient ainsi le premier film polonais à remporter un Oscar. Son dernier film, Cold War, a reçu le Prix de la Mise en scène au Festival de Cannes en 2018.
 

 

 

Découvrez tous les films qui composent la sélection officielle de cette 72ème édition du Festival de Cannes.

Le 2 mai 2019

LE JURY DU 72E FESTIVAL DE CANNES

Partager

Le Jury du 72e Festival de Cannes, présidé cette année par Alejandro González Iñárritu a été dévoilé. Il se compose de quatre femmes et quatre hommes issus de sept nationalités différentes.

 


Elle Fanning (Actrice / États-Unis)
L'actrice américaine, habituée au Festival de Cannes, a déjà joué sous la direction d'Alejandro González Iñárritu, dans Babel, présenté en Compétition en 2006. Elle a également participé à The Neon Demon de Nicolas Winding Refn et Les Proies de Sofia Coppola, sélectionnés en compétition en 2016 et 2017.

 


Maïmouna N’Diaye (Actrice, réalisatrice / Burkina Faso)
Lauréate au FESPACO, l'un des plus grands festivals de cinéma africain, en 2015 pour son rôle dans L’Œil du Cyclone de Sékou Traoré, elle étudie en France et débute auprès d'Otar Iosseliani dans La Chasse aux papillons en 1992. 

 


Kelly Reichardt (Réalisatrice, scénariste et monteuse / États-Unis)
En 2008 la réalisatrice, figure emblématique du cinéma indépendant américain, présente son film Wendy et Lucy dans la sélection Un Certain Regard. Ses œuvres sont également été sélectionnées dans d'autres festivals, telles que La Dernière piste et Night Moves à la Mostra de Venise. Son dernier long métrage Certaines Femmes a remporté le prix du Meilleur film au Festival du Film de Londres.

 


Alice Rohrwacher (Réalisatrice et scénariste / Italie)
Habituée du Festival de Cannes, elle présente en 2011 Corpo Celeste à la Quinzaine des Réalisateurs. Trois ans plus tard, elle remporte le Grand Prix avec son second long métrage, Les Merveilles. L'an passé, elle reçoit le prix du Scénario pour Heureux comme Lazzaro.

 


Enki Bilal (Auteur de bandes-dessinées et cinéaste / France)
Auteur d’une trentaine d’albums de bandes-dessinées et plusieurs fois couronné au Festival d'Angoulême, il réalise trois longs métrages : Bunker Palace Hotel, Tykho Moon et Immortel, ad vitam en 2004.

 


Robin Campillo (Réalisateur, scénariste et monteur / France)
En 2017 il crée l'événement avec 120 battements par minute et remporte le Grand Prix. L'année suivante, le film reçoit six récompenses dont celle du Meilleur film français aux César. Il a également co-écrit Entre les murs, Palme d'or en 2008. 

 


Yórgos Lánthimos (Réalisateur, scénariste et producteur / Grèce)
Le cinéaste grec a été de nombreuses fois récompenses à Cannes. En 2009, Canine, son deuxième long métrage, reçoit le Prix Un Certain Regard. Six ans plus tard, il se voit décerner le Prix du Jury avec The Lobster et en 2017, Mise à mort du cerf sacré est récompensé par le Prix du Scénario. Cette année, son film La Favorite a reçu pas moins de 10 nominations aux Oscars.

 


Pawel Pawlikowski (Réalisateur et scénariste / Pologne)
En 2015, son film Ida remporte l'Oscar du Meilleur film étranger et devient ainsi le premier film polonais à remporter un Oscar. Son dernier film, Cold War, a reçu le Prix de la Mise en scène au Festival de Cannes en 2018.
 

 

 

Découvrez tous les films qui composent la sélection officielle de cette 72ème édition du Festival de Cannes.

BOND 25 : LES PREMIÈRES RÉVÉLATIONS

Le 25 avril 2019


À l'occasion d'une conférence qui s'est déroulée en Jamaïque, dans la villa Goldeneye où l'écrivain Ian Fleming écrivait ses romans, l'équipe du 25e James Bond a confirmé le casting de ce nouvel opus.

 

Il s'agira du cinquième film dans lequel Daniel Craig enfilera le costume de l'agent secret. Des visages connus de la saga seront de retour : Ralph Fiennes (M), Rory Kinnear (Tanner), Ben Whishaw (Q), Naomie Harris (Moneypenny), Léa Seydoux (Dr Madeleine Swann) et Jeffrey Wright (Felix Leiter). De nouveaux acteurs s'ajoutent au casting : Dali Benssalah, Billy Magnussen, Ana De Armas, vue dans Blade 2049, David Dencik, Lashana Lynch, que l'on a pu voir récemment dans Captain Marvel et Rami Malek récemment oscarisé pour son rôle dans Bohemian Rhapsody qui interprétera le rôle du méchant dans ce nouvel opus.

 

Le long métrage sera dirigé par Cary Fukunaga, réalisateur de Beasts of No Nation et de la saison 1 de la série True Detective. Il s'agit de sa première incursion dans l'univers de Bond. Il remplace Danny Boyle qui devait tout d'abord réaliser ce nouveau volet de la saga et succède ainsi à Sam Mendes, qui a réalisé Skyfall et Spectre.

 

Si le titre et l'histoire de ce 25e James Bond demeurent inconnus, la productrice du film a cependant révélé qu' "au début du film, l'agent 007 ne serait pas en service actif et qu'il passe du bon temps en Jamaïque".

 

Le tournage a déjà débuté depuis quelques semaines et devrait se poursuivre dans les prochains mois au Royaume-Uni et en Italie. Le film devrait sortir sur nos écrans le 8 avril 2020. 

 

Le 25 avril 2019

BOND 25 : LES PREMIÈRES RÉVÉLATIONS

Partager

À l'occasion d'une conférence qui s'est déroulée en Jamaïque, dans la villa Goldeneye où l'écrivain Ian Fleming écrivait ses romans, l'équipe du 25e James Bond a confirmé le casting de ce nouvel opus.

 

Il s'agira du cinquième film dans lequel Daniel Craig enfilera le costume de l'agent secret. Des visages connus de la saga seront de retour : Ralph Fiennes (M), Rory Kinnear (Tanner), Ben Whishaw (Q), Naomie Harris (Moneypenny), Léa Seydoux (Dr Madeleine Swann) et Jeffrey Wright (Felix Leiter). De nouveaux acteurs s'ajoutent au casting : Dali Benssalah, Billy Magnussen, Ana De Armas, vue dans Blade 2049, David Dencik, Lashana Lynch, que l'on a pu voir récemment dans Captain Marvel et Rami Malek récemment oscarisé pour son rôle dans Bohemian Rhapsody qui interprétera le rôle du méchant dans ce nouvel opus.

 

Le long métrage sera dirigé par Cary Fukunaga, réalisateur de Beasts of No Nation et de la saison 1 de la série True Detective. Il s'agit de sa première incursion dans l'univers de Bond. Il remplace Danny Boyle qui devait tout d'abord réaliser ce nouveau volet de la saga et succède ainsi à Sam Mendes, qui a réalisé Skyfall et Spectre.

 

Si le titre et l'histoire de ce 25e James Bond demeurent inconnus, la productrice du film a cependant révélé qu' "au début du film, l'agent 007 ne serait pas en service actif et qu'il passe du bon temps en Jamaïque".

 

Le tournage a déjà débuté depuis quelques semaines et devrait se poursuivre dans les prochains mois au Royaume-Uni et en Italie. Le film devrait sortir sur nos écrans le 8 avril 2020. 

 

LA SÉLECTION DE LA 58E SEMAINE DE LA CRITIQUE

Le 24 avril 2019


La Semaine de la Critique, qui se déroulera cette année du 15 au 23 mai a dévoilé sa sélection. Le jury de cette 58e édition sera présidé par le cinéaste colombien Ciro Guerra, accompagné de la comédienne Amira Casar, de la productrice Marianne Slot, de la journaliste Djia Mambu et du réalisateur Jonas Carpignano. 

 

Cette sélection a pour mission de découvrir de jeunes talents de la création cinématographique et mettre à l’honneur leurs premiers et deuxièmes longs métrages. Parmi les onze sélectionnés sur cette édition 2019, on dénombre huit premiers films et trois seconds films. 

 


Découvrez la sélection complète :

 


COMPÉTITION LONGS MÉTRAGES 
Abou Leila d'Amin Sidi-Boumédiène
Ceniza Negra (Cendre Noire) de Sofía Quirós Ubeda
Hvítur, Hvítur Dagur (A White, White Day) de Hlynur Pálmason
J'ai perdu mon corps de Jérémy Clapin
Nuestras Madres (Our Mothers) de César Díaz
Le Miracle du Saint Inconnu (The Unknown Saint) d'Alaa Eddine Aljem
Vivarium de Lorcan Finnegan

 


COMPÉTITION COURTS MÉTRAGES
Dia de festa (Jour de fête) de Sofia Bost
Fakh (The Trap) de Nada Riyadh
Ikki illa meint d'Andrias Høgenni
Journey Through a Body de Camille Degeye
Kolektyvinai sodai (Community Gardens) de Vytautas Katkus
Lucía en el limbo de Valentina Maurel
The Manila Lover de Johanna Pyykkö
Mardi de 8 à 18 de Cecilia de Arce
She Runs de Qiu Yang
Ultimul Drum Spre Mare (Le dernier Voyage à la mer) d'Adi Voicu

 


SÉANCES SPÉCIALES
Les héros ne meurent jamais d'Aude Léa Rapin 
Tu mérites un amour de Hafsia Herzi
Chun jiang shui nuan (Dwelling in the Fuchun Mountains) de Gu Xiaogang

 


SÉANCES SPÉCIALES COURTS MÉTRAGES
Demonic de Pia Borg
Naptha de Moin Hussain
Please Speak Continuously and Describe Your Experiences as They Come to You de Brandon Cronenberg
Invisível Herói (Invisible Hero) de Cristèle Alves Meira 
Tenzo de Katsuya Tomita 

 

Le 24 avril 2019

LA SÉLECTION DE LA 58E SEMAINE DE LA CRITIQUE

Partager

La Semaine de la Critique, qui se déroulera cette année du 15 au 23 mai a dévoilé sa sélection. Le jury de cette 58e édition sera présidé par le cinéaste colombien Ciro Guerra, accompagné de la comédienne Amira Casar, de la productrice Marianne Slot, de la journaliste Djia Mambu et du réalisateur Jonas Carpignano. 

 

Cette sélection a pour mission de découvrir de jeunes talents de la création cinématographique et mettre à l’honneur leurs premiers et deuxièmes longs métrages. Parmi les onze sélectionnés sur cette édition 2019, on dénombre huit premiers films et trois seconds films. 

 


Découvrez la sélection complète :

 


COMPÉTITION LONGS MÉTRAGES 
Abou Leila d'Amin Sidi-Boumédiène
Ceniza Negra (Cendre Noire) de Sofía Quirós Ubeda
Hvítur, Hvítur Dagur (A White, White Day) de Hlynur Pálmason
J'ai perdu mon corps de Jérémy Clapin
Nuestras Madres (Our Mothers) de César Díaz
Le Miracle du Saint Inconnu (The Unknown Saint) d'Alaa Eddine Aljem
Vivarium de Lorcan Finnegan

 


COMPÉTITION COURTS MÉTRAGES
Dia de festa (Jour de fête) de Sofia Bost
Fakh (The Trap) de Nada Riyadh
Ikki illa meint d'Andrias Høgenni
Journey Through a Body de Camille Degeye
Kolektyvinai sodai (Community Gardens) de Vytautas Katkus
Lucía en el limbo de Valentina Maurel
The Manila Lover de Johanna Pyykkö
Mardi de 8 à 18 de Cecilia de Arce
She Runs de Qiu Yang
Ultimul Drum Spre Mare (Le dernier Voyage à la mer) d'Adi Voicu

 


SÉANCES SPÉCIALES
Les héros ne meurent jamais d'Aude Léa Rapin 
Tu mérites un amour de Hafsia Herzi
Chun jiang shui nuan (Dwelling in the Fuchun Mountains) de Gu Xiaogang

 


SÉANCES SPÉCIALES COURTS MÉTRAGES
Demonic de Pia Borg
Naptha de Moin Hussain
Please Speak Continuously and Describe Your Experiences as They Come to You de Brandon Cronenberg
Invisível Herói (Invisible Hero) de Cristèle Alves Meira 
Tenzo de Katsuya Tomita 

 

LA SÉLECTION DE LA 51E QUINZAINE DES RÉALISATEURS

Le 23 avril 2019


La Quinzaine des réalisateurs, sélection parallèle du Festival de Cannes au même titre que la Semaine de la Critique, se tiendra du 15 au 25 mai 2019. Créée après les événements de mai 68, cette sélection, organisée par la Société des réalisateurs de films (SRF), remettra cette année le Carosse d'Or à John Carpenter. Ce prix, remis chaque année, vient saluer le travail d'un réalisateur. L'an passé, Martin Scorsese s'était vu remettre cette distinction.

 

Si certains des réalisateurs sélectionnés pour cette 51e édition ont déjà eu l'occasion de présenter leurs œuvres sur la Croisette, ce sont ici 16 réalisateurs qui viendront pour la première fois à Cannes.

 

Découvrez la sélection complète :

 

LONGS MÉTRAGES

- LE DAIM (Deerskin) de Quentin Dupieux (France)
- ALICE ET LE MAIRE (Alice and the Mayor) de Nicolas Pariser (France)
- AND THEN WE DANCED de Levan Akin (Suède, Géorgie · Georgia)
- ANG HUPA (The Halt) de Lav Diaz (Philippines, Chine · China)
- CANCIÓN SIN NOMBRE (Song Without a Name) de Melina León (Pérou, Suisse)
- GIVE ME LIBERTY de Kirill Mikhanovsky (États-Unis)
- HATSUKOI (First Love) de Takashi Miike (Japon, Royaume-Uni)
- HUO ZHE CHANG ZHE (To Live to Sing) de Johnny Ma (Chine, France) 
- KOIRAT EIVÄT KÄYTÄ HOUSUJA (Dogs Don’t Wear Pants) de Jukka-Pekka Valkeapää (Finlande, Lettonie)
- THE LIGHTHOUSE de Robert Eggers (Canada, États-Unis)
- LILLIAN de Andreas Horwath (Autriche)
- GHOST TROPIC de Bas Devos (Belgique)
- OLEG de Juris Kursietis (Lettonie, Belgique, Lituanie, France)
- ON VA TOUT PÉTER (Blow It to Bits) de Lech Kowalski (France) 
- THE ORPHANAGE de Shahrbanoo Sadat (Danemark, Afghanistan, France)
- LES PARTICULES de Blaise Harrison (Suisse, France)
- PERDRIX d’Erwan Le Duc (France)
- POR EL DINERO (For the Money) d’Alejo Moguillansky (Argentine)
- SEM SEU SANGUE (Sick Sick Sick) d’Alice Furtado (Brésil, Pays-Bas, France)
- TLAMESS d’Ala Eddine Slim (Tunisie, France)
- UNE FILLE FACILE (An Easy Girl) de Rebecca Zlotowski (France)
- WOUNDS de Babak Anvari (États-Unis)
- ZOMBI CHILD de Bertrand Bonello (France)
- YVES de Benoît Forgeard (France)

 

COURTS ET MOYENS MÉTRAGES

- DEUX SŒURS QUI NE SONT PAS SŒURS (Two Sisters Who Are Not Sisters) de Beatrice Gibson (Royaume-Uni, Allemagne, Canada, France)
- LES EXTRAORDINAIRES MÉSAVENTURES DE LA JEUNE FILLE DE PIERRE (The Marvelous Misadventures of the Stone Lady) de Gabriel Abrantes (France, Portugal)
- GRAND BOUQUET de Nao Yoshigai (Japon)
- HÃY TINH THUC VÀ SAN SÀNG (Stay Awake, Be Ready) d’An Pham Thien (Vietnam, Corée du Sud, États-Unis)
- JE TE TIENS de Sergio Caballero (Espagne)
- MOVEMENTS de Dahee Jeong (Corée du Sud)
- OLLA d’Ariane Labed (France, Royaume-Uni) 
- PIECE OF MEAT de Jerrold Chong & Huang Junxiang (Singapour) 
- PLAISIR FANTÔME (Ghost Pleasure) de Morgan Simon (France) 
- THAT WHICH IS TO COME IS JUST A PROMISE de Flatform (Italie, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande)

Le 23 avril 2019

LA SÉLECTION DE LA 51E QUINZAINE DES RÉALISATEURS

Partager

La Quinzaine des réalisateurs, sélection parallèle du Festival de Cannes au même titre que la Semaine de la Critique, se tiendra du 15 au 25 mai 2019. Créée après les événements de mai 68, cette sélection, organisée par la Société des réalisateurs de films (SRF), remettra cette année le Carosse d'Or à John Carpenter. Ce prix, remis chaque année, vient saluer le travail d'un réalisateur. L'an passé, Martin Scorsese s'était vu remettre cette distinction.

 

Si certains des réalisateurs sélectionnés pour cette 51e édition ont déjà eu l'occasion de présenter leurs œuvres sur la Croisette, ce sont ici 16 réalisateurs qui viendront pour la première fois à Cannes.

 

Découvrez la sélection complète :

 

LONGS MÉTRAGES

- LE DAIM (Deerskin) de Quentin Dupieux (France)
- ALICE ET LE MAIRE (Alice and the Mayor) de Nicolas Pariser (France)
- AND THEN WE DANCED de Levan Akin (Suède, Géorgie · Georgia)
- ANG HUPA (The Halt) de Lav Diaz (Philippines, Chine · China)
- CANCIÓN SIN NOMBRE (Song Without a Name) de Melina León (Pérou, Suisse)
- GIVE ME LIBERTY de Kirill Mikhanovsky (États-Unis)
- HATSUKOI (First Love) de Takashi Miike (Japon, Royaume-Uni)
- HUO ZHE CHANG ZHE (To Live to Sing) de Johnny Ma (Chine, France) 
- KOIRAT EIVÄT KÄYTÄ HOUSUJA (Dogs Don’t Wear Pants) de Jukka-Pekka Valkeapää (Finlande, Lettonie)
- THE LIGHTHOUSE de Robert Eggers (Canada, États-Unis)
- LILLIAN de Andreas Horwath (Autriche)
- GHOST TROPIC de Bas Devos (Belgique)
- OLEG de Juris Kursietis (Lettonie, Belgique, Lituanie, France)
- ON VA TOUT PÉTER (Blow It to Bits) de Lech Kowalski (France) 
- THE ORPHANAGE de Shahrbanoo Sadat (Danemark, Afghanistan, France)
- LES PARTICULES de Blaise Harrison (Suisse, France)
- PERDRIX d’Erwan Le Duc (France)
- POR EL DINERO (For the Money) d’Alejo Moguillansky (Argentine)
- SEM SEU SANGUE (Sick Sick Sick) d’Alice Furtado (Brésil, Pays-Bas, France)
- TLAMESS d’Ala Eddine Slim (Tunisie, France)
- UNE FILLE FACILE (An Easy Girl) de Rebecca Zlotowski (France)
- WOUNDS de Babak Anvari (États-Unis)
- ZOMBI CHILD de Bertrand Bonello (France)
- YVES de Benoît Forgeard (France)

 

COURTS ET MOYENS MÉTRAGES

- DEUX SŒURS QUI NE SONT PAS SŒURS (Two Sisters Who Are Not Sisters) de Beatrice Gibson (Royaume-Uni, Allemagne, Canada, France)
- LES EXTRAORDINAIRES MÉSAVENTURES DE LA JEUNE FILLE DE PIERRE (The Marvelous Misadventures of the Stone Lady) de Gabriel Abrantes (France, Portugal)
- GRAND BOUQUET de Nao Yoshigai (Japon)
- HÃY TINH THUC VÀ SAN SÀNG (Stay Awake, Be Ready) d’An Pham Thien (Vietnam, Corée du Sud, États-Unis)
- JE TE TIENS de Sergio Caballero (Espagne)
- MOVEMENTS de Dahee Jeong (Corée du Sud)
- OLLA d’Ariane Labed (France, Royaume-Uni) 
- PIECE OF MEAT de Jerrold Chong & Huang Junxiang (Singapour) 
- PLAISIR FANTÔME (Ghost Pleasure) de Morgan Simon (France) 
- THAT WHICH IS TO COME IS JUST A PROMISE de Flatform (Italie, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande)

LES FILMS À VOIR EN FAMILLE

Le 19 avril 2019


Les vacances arrivent ! C'est l’occasion de sortir au cinéma en famille et de profiter de notre sélection de films labellisés UGC Family. Découvrez vite les quatre films à l'affiche qui conviendront aux petits et grands.

 

DUMBO
Cette version du dessin animé de 1941 suit Holt Farrier, ancienne gloire du cirque, qui est recruté par Max Medici, le propriétaire d’une troupe en difficulté, pour s’occuper d’un éléphant aux immenses oreilles, devenu la risée du public. Cependant, lorsque les enfants de Holt découvrent que l'éléphanteau peut voler, un entrepreneur s'y intéresse de près...
> voir la bande-annonce

 

 

LE PARC DES MERVEILLES
June, une petite fille ingénieuse, visionnaire et pleine d'énergie créé avec sa mère adorée un parc d'attractions imaginaire. Elles l'ont peuplé d’animaux plus vrais que nature : il s’agit de mascottes inspirées des peluches qui jonchent la chambre de la petite fille. Un jour, le parc prend vie et elle n’hésitera pas à déplacer des montagnes pour le défendre...
> voir la bande-annonce

 

 

ROYAL CORGI
Rex, le chien préféré de Sa Majesté, perd son statut de favori et se retrouve perdu dans un chenil au milieu de chiens abandonnés. Sa quête pour retourner à Buckingham et retrouver les faveurs de la Reine l'amènera à affronter de nombreux dangers mais aussi à rencontrer l’amour.
> voir la bande-annonce

 

 

MONSIEUR LINK
Monsieur Link est une créature surprenante et attachante. Dernier vestige de l’évolution humaine et unique représentant de son espèce, Monsieur Link se sent seul... Pour l’aider à retrouver ses parents éloignés, il approche l’explorateur Sir Lionel Frost. Ensemble, ils se lancent dans une odyssée à travers le monde.
> voir la bande-annonce

 

Le 19 avril 2019

LES FILMS À VOIR EN FAMILLE

Partager

Les vacances arrivent ! C'est l’occasion de sortir au cinéma en famille et de profiter de notre sélection de films labellisés UGC Family. Découvrez vite les quatre films à l'affiche qui conviendront aux petits et grands.

 

DUMBO
Cette version du dessin animé de 1941 suit Holt Farrier, ancienne gloire du cirque, qui est recruté par Max Medici, le propriétaire d’une troupe en difficulté, pour s’occuper d’un éléphant aux immenses oreilles, devenu la risée du public. Cependant, lorsque les enfants de Holt découvrent que l'éléphanteau peut voler, un entrepreneur s'y intéresse de près...
> voir la bande-annonce

 

 

LE PARC DES MERVEILLES
June, une petite fille ingénieuse, visionnaire et pleine d'énergie créé avec sa mère adorée un parc d'attractions imaginaire. Elles l'ont peuplé d’animaux plus vrais que nature : il s’agit de mascottes inspirées des peluches qui jonchent la chambre de la petite fille. Un jour, le parc prend vie et elle n’hésitera pas à déplacer des montagnes pour le défendre...
> voir la bande-annonce

 

 

ROYAL CORGI
Rex, le chien préféré de Sa Majesté, perd son statut de favori et se retrouve perdu dans un chenil au milieu de chiens abandonnés. Sa quête pour retourner à Buckingham et retrouver les faveurs de la Reine l'amènera à affronter de nombreux dangers mais aussi à rencontrer l’amour.
> voir la bande-annonce

 

 

MONSIEUR LINK
Monsieur Link est une créature surprenante et attachante. Dernier vestige de l’évolution humaine et unique représentant de son espèce, Monsieur Link se sent seul... Pour l’aider à retrouver ses parents éloignés, il approche l’explorateur Sir Lionel Frost. Ensemble, ils se lancent dans une odyssée à travers le monde.
> voir la bande-annonce

 

LA SÉLECTION OFFICIELLE DU 72E FESTIVAL DE CANNES

Le 18 avril 2019


La sélection officielle du 72e Festival de Cannes, qui se déroulera du 14 au 25 mai, vient d'être dévoilée dans sa quasi totalité et compte 19 films en compétition. L'un d'eux était d'ores et déjà connu, The Dead Don't Die de Jim Jarmusch, qui fera l'ouverture, avec au casting Bill Murray, Adam Driver et Tilda Swinton. 

 

L'une des grandes interrogations de cette sélection était la présence ou non de Once Upon a Time in Hollywood de Quentin Tarantino, avec Leonardo DiCaprio et Brad Pitt dans les rôles principaux et attendu dans les salles le 14 août prochain. Cependant, le film n'est pas prêt indique Thierry Frémaux délégué général du Festival de Cannes, cependant si celui-ci est terminé à temps, il est possible qu'il soit projeté au festival.

 

En plus de Jim Jarmusch d'autres réalisateurs habitués de la croisette seront également présents : Pedro Almodóvar, Xavier Dolan, Ken Loach, Terrence Malick, Arnaud Desplechin, Jean-Pierre Dardenne & Luc Dardenne, Claude Lelouch, Christophe Honoré.

 

Cette année, le jury sera présidé par le réalisateur mexicain Alejandro Gonzalez Iñarritu, qui succède ainsi à Cate Blanchett. Alain Delon recevra quant à lui une Palme d’Honneur afin d’honorer sa contribution au septième art. 

 

Le Festival rend hommage à Agnès Varda, disparue en mars dernier, à travers son affiche qui reprend une photo prise lors du tournage de son premier film, La Pointe courte. La réalisatrice avait reçu une Palme d’honneur en 2015.

 


Découvrez ci-dessous les films de la sélection officielle :

 

LES FILMS EN COMPÉTITION

- Once Upon a Time... in Hollywood de Quentin Tarantino 
- Mektoub, My Love : Intermezzo d’Abdellatif Kechiche
- The Dead Don't Die de Jim Jarmusch 
- Douleur et Gloire de Pedro Almodóvar
- Le Traître de Marco Bellocchio
- The Wild Goose Lake de Diao Yinan
- Parasite de Bong Joon Ho
- Le Jeune Ahmed de Jean-Pierre Dardenne et Luc Dardenne
- Oubaix, une lumière d'Arnaud Desplechin
- Atlantique de Mati Diop
- Matthias et Maxime de Xavier Dolan
- Little Joe de Jessica Hausner
- Sorry We Missed You de Ken Loach
- Les Misérables de Ladj Ly
- Une vie cachée de Terrence Malick
- Bacurau de Kleber Mendonça Filho & Juliano Dornelles
- La Gomera de Corneliu Porumboiu
- Frankie d'Ira Sachs
- Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma
- It Must Be Heaven d'Elia Suleiman
- Sibyl de Justine Triet

 

LES FILMS HORS COMPÉTITION
- Les plus belles années d’une vie de Claude Lelouch
- Rocketman de Dexter Fletcher
- Too Old To Die Young de Nicolas Winding Refn
- Diego Maradona de Asif Kapadia
- La Belle Époque de Nicolas Bedos

 

SÉANCE DE MINUIT
- The Gangster, The Cop, The Devil de Lee Won-Tae

 

SÉANCE SPÉCIALE
- Chicuarotes de Gael García Bernal
- La Cordillère des songes de Patricio Guzmán
- La Glace en feu de Leila Conners 
- Ward 5B de Dan Krauss
- Share de Pippa Bianco
- Pour Sama de Waad Al Kateab et Edward Watts
- Family Romance, LLC. de Werner Herzog
- Tommaso d'Abel Ferrara
- Être vivant et le savoir d'Alain Cavalier

 

UN CERTAIN REGARD
- La fameuse Invasion des Ours en Sicile de Lorenzo Mattotti
- Odnazhdy v Trubchevske de Larissa Sadilova
- Invisible Life de Karim Aïnouz
- Beanpole de Kantemir Balagov
- Les Hirondelles de Kaboul de Zabou Breitman et Eléa Gobé Mévellec
- La Femme de mon frère de Monia Chokri
- The Climb de Michael Covino
- Jeanne de Bruno Dumont

Publié le 18/04/2019 - Mis à jour le 02/05/2019
Le 18 avril 2019

LA SÉLECTION OFFICIELLE DU 72E FESTIVAL DE CANNES

Partager

La sélection officielle du 72e Festival de Cannes, qui se déroulera du 14 au 25 mai, vient d'être dévoilée dans sa quasi totalité et compte 19 films en compétition. L'un d'eux était d'ores et déjà connu, The Dead Don't Die de Jim Jarmusch, qui fera l'ouverture, avec au casting Bill Murray, Adam Driver et Tilda Swinton. 

 

L'une des grandes interrogations de cette sélection était la présence ou non de Once Upon a Time in Hollywood de Quentin Tarantino, avec Leonardo DiCaprio et Brad Pitt dans les rôles principaux et attendu dans les salles le 14 août prochain. Cependant, le film n'est pas prêt indique Thierry Frémaux délégué général du Festival de Cannes, cependant si celui-ci est terminé à temps, il est possible qu'il soit projeté au festival.

 

En plus de Jim Jarmusch d'autres réalisateurs habitués de la croisette seront également présents : Pedro Almodóvar, Xavier Dolan, Ken Loach, Terrence Malick, Arnaud Desplechin, Jean-Pierre Dardenne & Luc Dardenne, Claude Lelouch, Christophe Honoré.

 

Cette année, le jury sera présidé par le réalisateur mexicain Alejandro Gonzalez Iñarritu, qui succède ainsi à Cate Blanchett. Alain Delon recevra quant à lui une Palme d’Honneur afin d’honorer sa contribution au septième art. 

 

Le Festival rend hommage à Agnès Varda, disparue en mars dernier, à travers son affiche qui reprend une photo prise lors du tournage de son premier film, La Pointe courte. La réalisatrice avait reçu une Palme d’honneur en 2015.

 


Découvrez ci-dessous les films de la sélection officielle :

 

LES FILMS EN COMPÉTITION

- Once Upon a Time... in Hollywood de Quentin Tarantino 
- Mektoub, My Love : Intermezzo d’Abdellatif Kechiche
- The Dead Don't Die de Jim Jarmusch 
- Douleur et Gloire de Pedro Almodóvar
- Le Traître de Marco Bellocchio
- The Wild Goose Lake de Diao Yinan
- Parasite de Bong Joon Ho
- Le Jeune Ahmed de Jean-Pierre Dardenne et Luc Dardenne
- Oubaix, une lumière d'Arnaud Desplechin
- Atlantique de Mati Diop
- Matthias et Maxime de Xavier Dolan
- Little Joe de Jessica Hausner
- Sorry We Missed You de Ken Loach
- Les Misérables de Ladj Ly
- Une vie cachée de Terrence Malick
- Bacurau de Kleber Mendonça Filho & Juliano Dornelles
- La Gomera de Corneliu Porumboiu
- Frankie d'Ira Sachs
- Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma
- It Must Be Heaven d'Elia Suleiman
- Sibyl de Justine Triet

 

LES FILMS HORS COMPÉTITION
- Les plus belles années d’une vie de Claude Lelouch
- Rocketman de Dexter Fletcher
- Too Old To Die Young de Nicolas Winding Refn
- Diego Maradona de Asif Kapadia
- La Belle Époque de Nicolas Bedos

 

SÉANCE DE MINUIT
- The Gangster, The Cop, The Devil de Lee Won-Tae

 

SÉANCE SPÉCIALE
- Chicuarotes de Gael García Bernal
- La Cordillère des songes de Patricio Guzmán
- La Glace en feu de Leila Conners 
- Ward 5B de Dan Krauss
- Share de Pippa Bianco
- Pour Sama de Waad Al Kateab et Edward Watts
- Family Romance, LLC. de Werner Herzog
- Tommaso d'Abel Ferrara
- Être vivant et le savoir d'Alain Cavalier

 

UN CERTAIN REGARD
- La fameuse Invasion des Ours en Sicile de Lorenzo Mattotti
- Odnazhdy v Trubchevske de Larissa Sadilova
- Invisible Life de Karim Aïnouz
- Beanpole de Kantemir Balagov
- Les Hirondelles de Kaboul de Zabou Breitman et Eléa Gobé Mévellec
- La Femme de mon frère de Monia Chokri
- The Climb de Michael Covino
- Jeanne de Bruno Dumont

UNE PREMIÈRE BANDE-ANNONCE POUR STAR WARS EPISODE IX

Le 12 avril 2019


Les fans l'attendaient avec impatience, la première bande-annonce de Star Wars épisode IX vient d'être dévoilée à l'occasion de la Star Wars Celebration, une convention dédiée à la saga qui se tient actuellement aux États-Unis. Ce dernier volet de la troisième trilogie s'intitulera "The Rise of Skywalker" et devrait conclure l'histoire de la famille Skywalker.

 

À la réalisation, on retrouve J.J Abrams déjà aux commandes de l'épisode VII. Ce dernier a indiqué que l'histoire ne reprendrait pas exactement là où elle s'était arrêtée lors du précédent opus.

 

Ces premières images nous montrent le retour de Lando Calrissian, personnage culte de la première trilogie et, dans les dernières secondes, on peut également distinguer le rire d'un autre personnage emblématique de la saga, l'Empereur. 

 

Rendez-vous dans nos salles en décembre prochain pour découvrir le film événement.

 

Le 12 avril 2019

UNE PREMIÈRE BANDE-ANNONCE POUR STAR WARS EPISODE IX

Partager

Les fans l'attendaient avec impatience, la première bande-annonce de Star Wars épisode IX vient d'être dévoilée à l'occasion de la Star Wars Celebration, une convention dédiée à la saga qui se tient actuellement aux États-Unis. Ce dernier volet de la troisième trilogie s'intitulera "The Rise of Skywalker" et devrait conclure l'histoire de la famille Skywalker.

 

À la réalisation, on retrouve J.J Abrams déjà aux commandes de l'épisode VII. Ce dernier a indiqué que l'histoire ne reprendrait pas exactement là où elle s'était arrêtée lors du précédent opus.

 

Ces premières images nous montrent le retour de Lando Calrissian, personnage culte de la première trilogie et, dans les dernières secondes, on peut également distinguer le rire d'un autre personnage emblématique de la saga, l'Empereur. 

 

Rendez-vous dans nos salles en décembre prochain pour découvrir le film événement.

 

UGC M : LE VENT DE LA LIBERTÉ

Le 16 avril 2019


L'histoire vraie de l'évasion durant laquelle deux familles d'Allemagne de l'Est tentent de passer à l’Ouest en survolant la frontière à l'aide d'une montgolfière. Un superbe film d’aventure à taille humaine et à hauteur de famille, une histoire qui nous rappelle qu’il n’y a pas si longtemps l’Europe était coupée en deux. Une époque qui trouve des résonances dans l’Europe d’aujourd’hui.

 

Cette histoire, qui s'est réellement déroulée en 1979, a été qualifiée par la presse internationale d'"évasion la plus spectaculaire de l’Allemagne de l’Est". Très rapidement, le cinéma s'est emparé de cette aventure rocambolesque. En 1982, une première version a été portée sur grand écran avec John Hurt dans le rôle principal.

 

Michael Bully Herbig, le réalisateur, se souvient des débuts du projet, en 2011, lorsque l'Académie allemande du cinéma a demandé au réalisateur, scénariste, producteur et acteur de participer à un atelier-discussion : "J’étais assis face à vingt membres de l’Académie du cinéma et, à un moment donné, quelqu’un m’a demandé si je pourrais m’intéresser à un genre autre que la comédie. J’ai répondu qu’il y avait un sujet que je n’avais jamais pu m’enlever de la tête : l’histoire des deux familles qui étaient passées à l’Ouest en fuyant l’Allemagne de l’Est dans un ballon à air chaud." 
 

 

Le 16 avril 2019

UGC M : LE VENT DE LA LIBERTÉ

Partager

L'histoire vraie de l'évasion durant laquelle deux familles d'Allemagne de l'Est tentent de passer à l’Ouest en survolant la frontière à l'aide d'une montgolfière. Un superbe film d’aventure à taille humaine et à hauteur de famille, une histoire qui nous rappelle qu’il n’y a pas si longtemps l’Europe était coupée en deux. Une époque qui trouve des résonances dans l’Europe d’aujourd’hui.

 

Cette histoire, qui s'est réellement déroulée en 1979, a été qualifiée par la presse internationale d'"évasion la plus spectaculaire de l’Allemagne de l’Est". Très rapidement, le cinéma s'est emparé de cette aventure rocambolesque. En 1982, une première version a été portée sur grand écran avec John Hurt dans le rôle principal.

 

Michael Bully Herbig, le réalisateur, se souvient des débuts du projet, en 2011, lorsque l'Académie allemande du cinéma a demandé au réalisateur, scénariste, producteur et acteur de participer à un atelier-discussion : "J’étais assis face à vingt membres de l’Académie du cinéma et, à un moment donné, quelqu’un m’a demandé si je pourrais m’intéresser à un genre autre que la comédie. J’ai répondu qu’il y avait un sujet que je n’avais jamais pu m’enlever de la tête : l’histoire des deux familles qui étaient passées à l’Ouest en fuyant l’Allemagne de l’Est dans un ballon à air chaud." 
 

 

A STAR IS BORN REVIENT EN VERSION LONGUE

Le 12 avril 2019


Acclamé et récompensé aux Oscars et aux Golden Globes, A Star is Born, le premier film de Bradley Cooper revient dans les cinémas UGC dans sa version longue pour une séance exceptionnelle le lundi 15 avril. Avec 12 minutes de film inédites, cette version est composée d'une nouvelle chanson, "Clover", mais également de performances allongées des morceaux “Shallow”, “Black Eyes” et “Alibi”.

 

A Star Is Born de 2018 est la quatrième relecture d'Une étoile est née, portée à l'écran pour la première fois par William A. Wellman et Jack Conway en 1937 puis par George Cukor en 1954 et Frank Pierson en 1976.

 

Bradley Cooper, qui réalise ici son premier film, évoque sa collaboration avec Lady Gaga qui succède à Janet Gaynor, Judy Garland et Barbra Streisand dans le rôle de la jeune star : “À chaque fois qu’on jouait un morceau, je sentais en elle une force incontestable, et je savais que le rôle n’aurait pas pu être joué par quelqu’un d’autre. Son talent et sa conscience professionnelle ont été façonnés par des années de scène. Moi qui voulais raconter cette histoire, j’étais extrêmement reconnaissant d’avoir choisi la bonne personne pour le rôle, mais c’était avant tout un travail d’équipe. C’est comme ça qu’on a abordé chaque scène et chaque morceau : comme des partenaires”.

 

 

Le saviez-vous ? 

 

Bradley Cooper et Lady Gaga se sont mis d’accord pour filmer toutes leurs performances en direct, sans avoir recours au playback.

 

L'équipe du film a filmé durant plusieurs concerts afin de profiter du matériel et des infrastructures déjà présentes, notamment pour obtenir des plans larges de la foule. Parmi eux, l'équipe a profité du festival Coachella en Californie, dont Lady Gaga était en tête d'affiche.
 

 

Le 12 avril 2019

A STAR IS BORN REVIENT EN VERSION LONGUE

Partager

Acclamé et récompensé aux Oscars et aux Golden Globes, A Star is Born, le premier film de Bradley Cooper revient dans les cinémas UGC dans sa version longue pour une séance exceptionnelle le lundi 15 avril. Avec 12 minutes de film inédites, cette version est composée d'une nouvelle chanson, "Clover", mais également de performances allongées des morceaux “Shallow”, “Black Eyes” et “Alibi”.

 

A Star Is Born de 2018 est la quatrième relecture d'Une étoile est née, portée à l'écran pour la première fois par William A. Wellman et Jack Conway en 1937 puis par George Cukor en 1954 et Frank Pierson en 1976.

 

Bradley Cooper, qui réalise ici son premier film, évoque sa collaboration avec Lady Gaga qui succède à Janet Gaynor, Judy Garland et Barbra Streisand dans le rôle de la jeune star : “À chaque fois qu’on jouait un morceau, je sentais en elle une force incontestable, et je savais que le rôle n’aurait pas pu être joué par quelqu’un d’autre. Son talent et sa conscience professionnelle ont été façonnés par des années de scène. Moi qui voulais raconter cette histoire, j’étais extrêmement reconnaissant d’avoir choisi la bonne personne pour le rôle, mais c’était avant tout un travail d’équipe. C’est comme ça qu’on a abordé chaque scène et chaque morceau : comme des partenaires”.

 

 

Le saviez-vous ? 

 

Bradley Cooper et Lady Gaga se sont mis d’accord pour filmer toutes leurs performances en direct, sans avoir recours au playback.

 

L'équipe du film a filmé durant plusieurs concerts afin de profiter du matériel et des infrastructures déjà présentes, notamment pour obtenir des plans larges de la foule. Parmi eux, l'équipe a profité du festival Coachella en Californie, dont Lady Gaga était en tête d'affiche.
 

 

DE NOUVELLES IMAGES DU ROI LION

Le 10 avril 2019


À moins de 100 jours de sa sortie (98  pour être exact), une nouvelle bande-annonce de l'adaptation du classique Le Roi Lion vient de faire son apparition. Si les premières images révélées en novembre dernier dévoilaient principalement Simba, la nouvelle bande-annonce fait place à d'autres personnages cultes, parmi lesquels le duo culte Timon et Pumba, mais aussi Scar, Nala et Zazu. 

 

Les fans du long-métrage d'animation reconnaîtront les scènes présentes dans ces nouvelles images ainsi que les chansons interprétées. Cette nouvelle version, réalisée par Jon Favreau, déjà à l'origine de l'adaptation du Livre de la jungle, se veut fidèle au film de 1994. Le casting vocal de la version originale, d'ores et déjà connu, se composera de Donald Glover (Simba), Beyoncé (Nala), James Earl Jones (Mufasa) ou encore Chiwetel Ejiofor (Scar).

 

En attendant la sortie du film événement, le 17 juillet prochain, retrouvez l'adaptation d'un autre classique Disney dans nos salles, Dumbo, réalisé par Tim Burton. 

 

Le 10 avril 2019

DE NOUVELLES IMAGES DU ROI LION

Partager

À moins de 100 jours de sa sortie (98  pour être exact), une nouvelle bande-annonce de l'adaptation du classique Le Roi Lion vient de faire son apparition. Si les premières images révélées en novembre dernier dévoilaient principalement Simba, la nouvelle bande-annonce fait place à d'autres personnages cultes, parmi lesquels le duo culte Timon et Pumba, mais aussi Scar, Nala et Zazu. 

 

Les fans du long-métrage d'animation reconnaîtront les scènes présentes dans ces nouvelles images ainsi que les chansons interprétées. Cette nouvelle version, réalisée par Jon Favreau, déjà à l'origine de l'adaptation du Livre de la jungle, se veut fidèle au film de 1994. Le casting vocal de la version originale, d'ores et déjà connu, se composera de Donald Glover (Simba), Beyoncé (Nala), James Earl Jones (Mufasa) ou encore Chiwetel Ejiofor (Scar).

 

En attendant la sortie du film événement, le 17 juillet prochain, retrouvez l'adaptation d'un autre classique Disney dans nos salles, Dumbo, réalisé par Tim Burton. 

 

S'abonner à

User login