OUVERTURE DE L'UGC CINÉ CITÉ PARLY

Le 26 juin 2019


Trois mois après l'ouverture de l'UGC Ciné Cité Vélizy, l'UGC Ciné Cité Parly vient d'ouvrir ses portes aux spectateurs.

 

Conçu par l'architecte Pierre Chican, à qui l'on doit notamment le réaménagement de l'UGC Ciné Cité Les Halles, ce nouveau cinéma est bâti sur trois niveaux pour un total de 7 800 m2, à la manière d'un iceberg. Le complexe dispose de 12 salles de 94 à 347 places pour un total de 2 200 sièges et d'écrans allant de 10 à 18 mètres de base.

 

La programmation d'environ 350 films par an est à la fois ouverte et diversifiée. Elle s'adresse à tous et sera ponctuée d'événements : avant-premières, rencontres avec les équipes de films, soirées thématiques, festivals, rencontres, débats, expositions. Chaque jour, plus de 80 séances sont programmées !

 

Une exposition intitulée Femmes, on vous aime est également présentée au public. Elle présente d'immenses portraits d'artistes telles que Marion Cotillard, Catherine Deneuve, Isabelle Huppert, Kristen Stewart, Meryl Streep, Mélanie Thierry, ou encore Agnès Varda.

 

Comme l'indique David Brisson, le directeur de l'UGC Ciné Cité Parly, l'objectif est de faire du cinéma une destination, un lieu de vie, un espace d'ancrage culturel.

 

Le 26 juin 2019

OUVERTURE DE L'UGC CINÉ CITÉ PARLY

Partager

Trois mois après l'ouverture de l'UGC Ciné Cité Vélizy, l'UGC Ciné Cité Parly vient d'ouvrir ses portes aux spectateurs.

 

Conçu par l'architecte Pierre Chican, à qui l'on doit notamment le réaménagement de l'UGC Ciné Cité Les Halles, ce nouveau cinéma est bâti sur trois niveaux pour un total de 7 800 m2, à la manière d'un iceberg. Le complexe dispose de 12 salles de 94 à 347 places pour un total de 2 200 sièges et d'écrans allant de 10 à 18 mètres de base.

 

La programmation d'environ 350 films par an est à la fois ouverte et diversifiée. Elle s'adresse à tous et sera ponctuée d'événements : avant-premières, rencontres avec les équipes de films, soirées thématiques, festivals, rencontres, débats, expositions. Chaque jour, plus de 80 séances sont programmées !

 

Une exposition intitulée Femmes, on vous aime est également présentée au public. Elle présente d'immenses portraits d'artistes telles que Marion Cotillard, Catherine Deneuve, Isabelle Huppert, Kristen Stewart, Meryl Streep, Mélanie Thierry, ou encore Agnès Varda.

 

Comme l'indique David Brisson, le directeur de l'UGC Ciné Cité Parly, l'objectif est de faire du cinéma une destination, un lieu de vie, un espace d'ancrage culturel.

 

PIXAR ANNONCE LA SORTIE D'UN SECOND FILM EN 2020

Le 23 juin 2019


Alors que les premières informations concernant le film En avant ont été dévoilées il y a quelques semaines, les studios Pixar ont annoncé qu'un second long-métrage sortirait dans les salles obscures en 2020. 

 

Intitulé Soul, que l'on traduirait par Âme en français, le film sera réalisé par l'un des piliers du studio, Pete Docter, à qui l'on doit notamment Monstres & Cie, Là-Haut et plus récemment Vice-Versa. Très peu d'éléments ont été révélés. On sait uniquement qu'il s'agira d'"un voyage des rues de New York aux royaumes cosmiques pour répondre aux questions les plus essentielles de la vie". Le studio nous pose ainsi la question suivante : Vous êtes-vous déjà demandé d'où viennent vos passions, vos rêves et vos centres d'intérêt ? Qu’est ce qui fait de vous… vous ?

 

En attendant d'en savoir plus sur cet énigmatique Soul, et de découvrir des frères elfes qui partiront pour une quête extraordinaire dans En avant, Pixar dévoilera dans quelques jours Toy Story 4 où l'on pourra retrouver des personnages iconiques, tels que Woody et Buzz, mais également faire la connaissance de nouveaux jouets. 

 


À vos agendas: 
• TOY STORY 4 - sortie le 26 juin 2019 - réservez dès maintenant vos places
• EN AVANT - sortie le 4 mars 2020 
• SOUL - sortie en juin 2020
 

 

Le 23 juin 2019

PIXAR ANNONCE LA SORTIE D'UN SECOND FILM EN 2020

Partager

Alors que les premières informations concernant le film En avant ont été dévoilées il y a quelques semaines, les studios Pixar ont annoncé qu'un second long-métrage sortirait dans les salles obscures en 2020. 

 

Intitulé Soul, que l'on traduirait par Âme en français, le film sera réalisé par l'un des piliers du studio, Pete Docter, à qui l'on doit notamment Monstres & Cie, Là-Haut et plus récemment Vice-Versa. Très peu d'éléments ont été révélés. On sait uniquement qu'il s'agira d'"un voyage des rues de New York aux royaumes cosmiques pour répondre aux questions les plus essentielles de la vie". Le studio nous pose ainsi la question suivante : Vous êtes-vous déjà demandé d'où viennent vos passions, vos rêves et vos centres d'intérêt ? Qu’est ce qui fait de vous… vous ?

 

En attendant d'en savoir plus sur cet énigmatique Soul, et de découvrir des frères elfes qui partiront pour une quête extraordinaire dans En avant, Pixar dévoilera dans quelques jours Toy Story 4 où l'on pourra retrouver des personnages iconiques, tels que Woody et Buzz, mais également faire la connaissance de nouveaux jouets. 

 


À vos agendas: 
• TOY STORY 4 - sortie le 26 juin 2019 - réservez dès maintenant vos places
• EN AVANT - sortie le 4 mars 2020 
• SOUL - sortie en juin 2020
 

 

LE PALMARÈS DU FESTIVAL D'ANNECY

Le 17 juin 2019


Le Festival d'Annecy, rendez-vous incontournable du cinéma d'animation s'est achevé le 15 juin dernier et a dévoilé son palmarès.

 

Cette 43e édition a ainsi sacré J’ai perdu mon corps de Jérémy Clapin du Cristal du long métrage. Ce film d'animation s'était d'ores et déjà distingué en mai dernier au Festival de Cannes en rafflant le Grand Prix de la Semaine de la Critique. 

 

Adapté du roman Happy Hand de Guillaume Laurant, le long-métrage retrace les aventures de Naoufel qui est amoureux d'une certaine Gabrielle et d'une main, échappée d'un laboratoire, qui recherche son propriétaire... Le film sortira le 6 novembre prochain dans nos salles.

 


Découvrez ci-dessous le palmarès complet :

 

LONGS MÉTRAGES

 

Cristal du long métrage : J'ai perdu mon corps, de Jérémy Clapin (France)
Mention du jury : Buñuel après l'âge d'or, de Salvador Simo (Espagne / Pays-Bas)
Prix du public/Première : J'ai perdu mon corps, de Jérémy Clapin (France)
Prix Contrechamp : Away, de Gints Zilbalodis (Lettonie)

 

COURTS MÉTRAGES

 

Cristal du court métrage : Mémorable, de Bruno Collet (France)
Prix du jury : Oncle Thomas - La comptabilité des jours, de Regina Pessoa (Canada / France / Portugal)
Mention du jury ex æquo – mention spéciale pour la portée sociale : My Generation, de Ludovic Houplain (France)
Mention du jury ex æquo – mention spéciale pour la puissance du scénario : Pulsión, de Pedro Casavecchia (Argentine / France)
Prix "Jean-Luc Xiberras" de la première œuvre : La Pluie, de Piotr Milczarek (Pologne)
Prix du public : Mémorable, de Bruno Collet (France)
Prix du film "Off-Limits" : Dont Know What, Thomas Renoldner (Autriche)

 

Le 17 juin 2019

LE PALMARÈS DU FESTIVAL D'ANNECY

Partager

Le Festival d'Annecy, rendez-vous incontournable du cinéma d'animation s'est achevé le 15 juin dernier et a dévoilé son palmarès.

 

Cette 43e édition a ainsi sacré J’ai perdu mon corps de Jérémy Clapin du Cristal du long métrage. Ce film d'animation s'était d'ores et déjà distingué en mai dernier au Festival de Cannes en rafflant le Grand Prix de la Semaine de la Critique. 

 

Adapté du roman Happy Hand de Guillaume Laurant, le long-métrage retrace les aventures de Naoufel qui est amoureux d'une certaine Gabrielle et d'une main, échappée d'un laboratoire, qui recherche son propriétaire... Le film sortira le 6 novembre prochain dans nos salles.

 


Découvrez ci-dessous le palmarès complet :

 

LONGS MÉTRAGES

 

Cristal du long métrage : J'ai perdu mon corps, de Jérémy Clapin (France)
Mention du jury : Buñuel après l'âge d'or, de Salvador Simo (Espagne / Pays-Bas)
Prix du public/Première : J'ai perdu mon corps, de Jérémy Clapin (France)
Prix Contrechamp : Away, de Gints Zilbalodis (Lettonie)

 

COURTS MÉTRAGES

 

Cristal du court métrage : Mémorable, de Bruno Collet (France)
Prix du jury : Oncle Thomas - La comptabilité des jours, de Regina Pessoa (Canada / France / Portugal)
Mention du jury ex æquo – mention spéciale pour la portée sociale : My Generation, de Ludovic Houplain (France)
Mention du jury ex æquo – mention spéciale pour la puissance du scénario : Pulsión, de Pedro Casavecchia (Argentine / France)
Prix "Jean-Luc Xiberras" de la première œuvre : La Pluie, de Piotr Milczarek (Pologne)
Prix du public : Mémorable, de Bruno Collet (France)
Prix du film "Off-Limits" : Dont Know What, Thomas Renoldner (Autriche)

 

UGC CULTE : RIO BRAVO

Le 14 juin 2019


Sorti il y a près de 60 ans, Rio Bravo d'Howard Hawks est aujourd'hui un film culte. Il est d'ailleurs considéré comme l'un des chefs-d'œuvre du genre, célébré par de nombreux cinéastes tels que François Truffaut, Quentin Tarantino ou encore John Carpenter. Ce dernier a réalisé un remake non-officiel du film, Assaut, en 1976. Carpenter s'est d'ailleurs crédité au montage sous le nom de John T. Chance, le nom du personnage interprété par John Wayne dans le film original.

 

Le film suit John T. Chance (John Wayne), le shérif de la ville qui arrête le frère de l'homme le plus puissant de la région. Il n'a pour alliés qu'un adjoint ivrogne, un vieillard boiteux, un gamin, une joueuse de poker et un hôtelier mexicain, et contre lui une armée de tueurs...

 

Lorsqu'il a réalisé Rio Bravo, Howard Hawks avait déjà dirigé deux autres westerns, La Captive aux yeux clairs et La Rivière rouge dans lequel John Wayne tenait déjà le rôle principal. C'est d'ailleurs l'un des acteurs de ce film, Montgomery Clift qui devait jouer le rôle de "Dude" qui sera finalement tenu par Dean Martin dans Rio Bravo

 

(Re)découvrez ce classique dans nos salles.
 

Le 14 juin 2019

UGC CULTE : RIO BRAVO

Partager

Sorti il y a près de 60 ans, Rio Bravo d'Howard Hawks est aujourd'hui un film culte. Il est d'ailleurs considéré comme l'un des chefs-d'œuvre du genre, célébré par de nombreux cinéastes tels que François Truffaut, Quentin Tarantino ou encore John Carpenter. Ce dernier a réalisé un remake non-officiel du film, Assaut, en 1976. Carpenter s'est d'ailleurs crédité au montage sous le nom de John T. Chance, le nom du personnage interprété par John Wayne dans le film original.

 

Le film suit John T. Chance (John Wayne), le shérif de la ville qui arrête le frère de l'homme le plus puissant de la région. Il n'a pour alliés qu'un adjoint ivrogne, un vieillard boiteux, un gamin, une joueuse de poker et un hôtelier mexicain, et contre lui une armée de tueurs...

 

Lorsqu'il a réalisé Rio Bravo, Howard Hawks avait déjà dirigé deux autres westerns, La Captive aux yeux clairs et La Rivière rouge dans lequel John Wayne tenait déjà le rôle principal. C'est d'ailleurs l'un des acteurs de ce film, Montgomery Clift qui devait jouer le rôle de "Dude" qui sera finalement tenu par Dean Martin dans Rio Bravo

 

(Re)découvrez ce classique dans nos salles.
 

QUIZ LA CITÉ DE LA PEUR

Le 10 juillet 2019


 
Le 10 juillet 2019

QUIZ LA CITÉ DE LA PEUR

Partager

 

LE RETOUR DE LA REINE DES NEIGES SE PRÉPARE...

Le 14 juin 2019


Six ans après son succès planétaire, les personnages de La Reine des Neiges, Anna, Elsa, Kristoff et Olaf,  reviendront dans une nouvelle aventure au cinéma le 20 novembre 2019. Aux commandes de cette suite tant attendue, on retrouvera les réalisateurs oscarisés Jennifer Lee et Chris Buck ainsi que le duo de compositeurs Kristen Anderson-Lopez et Robert Lopez.
Si l'intrigue demeure mystérieuse, la bande-annonce nous montre Anna et Elsa dans une atmosphère menaçante, en proie à de nombreux dangers. Ces images nous laissent également supposer qu'Elsa va devoir découvrir l'origine de ses pouvoirs magiques...

 

Deux scènes ont été projetées au Festival d'Annecy qui bat actuellement son plein, mais il faudra patienter la fin d'année pour les découvrir. En attendant, retrouvez la bande-annonce et les premières affiches qui ont été dévoilées.

 

La Reine des Neiges

Le 14 juin 2019

LE RETOUR DE LA REINE DES NEIGES SE PRÉPARE...

Partager

Six ans après son succès planétaire, les personnages de La Reine des Neiges, Anna, Elsa, Kristoff et Olaf,  reviendront dans une nouvelle aventure au cinéma le 20 novembre 2019. Aux commandes de cette suite tant attendue, on retrouvera les réalisateurs oscarisés Jennifer Lee et Chris Buck ainsi que le duo de compositeurs Kristen Anderson-Lopez et Robert Lopez.
Si l'intrigue demeure mystérieuse, la bande-annonce nous montre Anna et Elsa dans une atmosphère menaçante, en proie à de nombreux dangers. Ces images nous laissent également supposer qu'Elsa va devoir découvrir l'origine de ses pouvoirs magiques...

 

Deux scènes ont été projetées au Festival d'Annecy qui bat actuellement son plein, mais il faudra patienter la fin d'année pour les découvrir. En attendant, retrouvez la bande-annonce et les premières affiches qui ont été dévoilées.

 

La Reine des Neiges

QUIZ MUSIQUES DE FILMS

Le 13 juin 2019


 
Le 13 juin 2019

QUIZ MUSIQUES DE FILMS

Partager

 

RETOUR SUR L'AVANT-PREMIÈRE DU FILM "YESTERDAY"

Le 6 juin 2019


Le 4 juin dernier s'est déroulée l'avant-première de Yesterday à l'UGC Ciné Cité Les Halles en présence du réalisateur Danny Boyle, oscarisé en 2009 pour Slumdog Millionaire, et du scénariste Richard Curtis à qui l'on doit des films cultes tels que Love Actually ou encore Le Journal de Bridget Jones.

 

Ils sont venus présenter le film au public et ont raconté des anecdotes. Ils ont notamment évoqué leur première collaboration à l'occasion de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Londres en 2012, réalisée par Danny Boyle et durant laquelle Richard Curtis avait fait un passage avec Mr Bean. Ils sont également revenus sur leur rapport aux Beatles et sur le casting de l'acteur principal, Himesh Patel, qui interprète Jack Malik, un auteur-compositeur-interprète qui n'a pas de succès. Pour jouer ce personnage, le réalisateur souhaitait un artiste qui ne cherche pas à imiter les Beatles, mais qui soit authentique et, bien que le studio qui produit le film souhaitait une star, Danny Boyle a su les convaincre de son choix. 

 

Et si les Beatles n'avaient jamais existé ? C'est la question que pose le film Yesterday où Jack Malik, un jeune artiste dont la carrière peine à décoller se rend compte qu'il est le seul homme à se souvenir des Beatles. Il décide alors de s'approprier les chansons du groupe... 

 

En attendant la sortie du film dans nos salles le 3 juillet prochain, retrouvez une interview du réalisateur Danny Boyle dans le magazine Illimité du mois de juin. 

 

 

Avant-première Yesterday

Le 6 juin 2019

RETOUR SUR L'AVANT-PREMIÈRE DU FILM "YESTERDAY"

Partager

Le 4 juin dernier s'est déroulée l'avant-première de Yesterday à l'UGC Ciné Cité Les Halles en présence du réalisateur Danny Boyle, oscarisé en 2009 pour Slumdog Millionaire, et du scénariste Richard Curtis à qui l'on doit des films cultes tels que Love Actually ou encore Le Journal de Bridget Jones.

 

Ils sont venus présenter le film au public et ont raconté des anecdotes. Ils ont notamment évoqué leur première collaboration à l'occasion de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Londres en 2012, réalisée par Danny Boyle et durant laquelle Richard Curtis avait fait un passage avec Mr Bean. Ils sont également revenus sur leur rapport aux Beatles et sur le casting de l'acteur principal, Himesh Patel, qui interprète Jack Malik, un auteur-compositeur-interprète qui n'a pas de succès. Pour jouer ce personnage, le réalisateur souhaitait un artiste qui ne cherche pas à imiter les Beatles, mais qui soit authentique et, bien que le studio qui produit le film souhaitait une star, Danny Boyle a su les convaincre de son choix. 

 

Et si les Beatles n'avaient jamais existé ? C'est la question que pose le film Yesterday où Jack Malik, un jeune artiste dont la carrière peine à décoller se rend compte qu'il est le seul homme à se souvenir des Beatles. Il décide alors de s'approprier les chansons du groupe... 

 

En attendant la sortie du film dans nos salles le 3 juillet prochain, retrouvez une interview du réalisateur Danny Boyle dans le magazine Illimité du mois de juin. 

 

 

Avant-première Yesterday

PARASITE, DE BONG JOON-HO

Le 5 juin 2019


Présenté en compétition au dernier Festival de Cannes et couronné de la Palme d'Or, décernée à l'unanimité par le jury, Parasite est dans nos salles.

 

Le réalisateur Bong Joon-ho, habitué de la croisette, avait déjà présenté The Host à la Quinzaine des réalisateurs en 2006 puis Mother en compétition dans la sélection Un certain regard en 2009 et Okja qui faisait partie de la sélection officielle en 2017. Cette année, le réalisateur a marqué les esprits avec un film fort et ramène par ailleurs la première Palme d'Or pour un film coréen.

 

Le film suit une famille au chômage. Un jour, le fils réussit à se faire recommander pour donner des cours particuliers d’anglais chez les Park, une riche famille à laquelle ils s'intéressent. C’est le début d’un engrenage incontrôlable, dont personne ne sortira véritablement indemne. 

 

Bong Joon-ho a pensé ce film "comme une tragicomédie qui dépeint l’humour, l’horreur et la tristesse qui surviennent lorsque vous voulez réunir tout le monde autour d’une même vie prospère, mais que vous vous heurtez ensuite à la réalité.". Il espère que son film "donnera matière à réfléchir aux spectateurs. C’est à la fois drôle, terrifiant et triste et si cela peut pousser le public à discuter du film autour d’un verre, je serais déjà comblé." 

 

Le 5 juin 2019

PARASITE, DE BONG JOON-HO

Partager

Présenté en compétition au dernier Festival de Cannes et couronné de la Palme d'Or, décernée à l'unanimité par le jury, Parasite est dans nos salles.

 

Le réalisateur Bong Joon-ho, habitué de la croisette, avait déjà présenté The Host à la Quinzaine des réalisateurs en 2006 puis Mother en compétition dans la sélection Un certain regard en 2009 et Okja qui faisait partie de la sélection officielle en 2017. Cette année, le réalisateur a marqué les esprits avec un film fort et ramène par ailleurs la première Palme d'Or pour un film coréen.

 

Le film suit une famille au chômage. Un jour, le fils réussit à se faire recommander pour donner des cours particuliers d’anglais chez les Park, une riche famille à laquelle ils s'intéressent. C’est le début d’un engrenage incontrôlable, dont personne ne sortira véritablement indemne. 

 

Bong Joon-ho a pensé ce film "comme une tragicomédie qui dépeint l’humour, l’horreur et la tristesse qui surviennent lorsque vous voulez réunir tout le monde autour d’une même vie prospère, mais que vous vous heurtez ensuite à la réalité.". Il espère que son film "donnera matière à réfléchir aux spectateurs. C’est à la fois drôle, terrifiant et triste et si cela peut pousser le public à discuter du film autour d’un verre, je serais déjà comblé." 

 

EN AVANT : UNE BANDE-ANNONCE ET UNE AFFICHE POUR LE PROCHAIN FILM PIXAR

Le 4 juin 2019


Alors que Toy Story 4 arrive sur les écrans dans quelques semaines, les studios Pixar ont commencé à dévoiler des informations sur leur prochain long-métrage. Intitulé En avant (Onward en VO), le film se situera dans la banlieue d’un univers imaginaire où deux frères elfes se lancent dans une quête extraordinaire pour découvrir s’il reste encore un peu de magie dans le monde. 

 

Le film est réalisé par Dan Scanlon, une figure familière des studios Pixar. Il était déjà à la tête de Monstres Academy sorti en 2013 et a travaillé sur le scénario de Cars en 2006. Ce dernier décrit le film comme "un mélange de fantastique et de vie quotidienne, avec des elfes qui conduisent des vans des années 70".

 

Si les voix françaises ne sont pas encore connues, la version originale bénéficiera d'un casting vocal cinq étoiles avec Chris Pratt et Tom Holland, (Star-Lord/Peter Quill et Spider-Man/Peter Parker dans le Marvel Cinematic Universe) qui interpréteront les deux frères elfes, Julia Louis-Dreyfus et Octavia Spencer.

 

Rendez-vous dès le 4 mars 2020 dans nos salles pour découvrir le film.

 

 

En avant

 

 

Le 4 juin 2019

EN AVANT : UNE BANDE-ANNONCE ET UNE AFFICHE POUR LE PROCHAIN FILM PIXAR

Partager

Alors que Toy Story 4 arrive sur les écrans dans quelques semaines, les studios Pixar ont commencé à dévoiler des informations sur leur prochain long-métrage. Intitulé En avant (Onward en VO), le film se situera dans la banlieue d’un univers imaginaire où deux frères elfes se lancent dans une quête extraordinaire pour découvrir s’il reste encore un peu de magie dans le monde. 

 

Le film est réalisé par Dan Scanlon, une figure familière des studios Pixar. Il était déjà à la tête de Monstres Academy sorti en 2013 et a travaillé sur le scénario de Cars en 2006. Ce dernier décrit le film comme "un mélange de fantastique et de vie quotidienne, avec des elfes qui conduisent des vans des années 70".

 

Si les voix françaises ne sont pas encore connues, la version originale bénéficiera d'un casting vocal cinq étoiles avec Chris Pratt et Tom Holland, (Star-Lord/Peter Quill et Spider-Man/Peter Parker dans le Marvel Cinematic Universe) qui interpréteront les deux frères elfes, Julia Louis-Dreyfus et Octavia Spencer.

 

Rendez-vous dès le 4 mars 2020 dans nos salles pour découvrir le film.

 

 

En avant

 

 

S'abonner à