QUIZ QUENTIN TARANTINO

Le 22 août 2019


 
Le 22 août 2019

QUIZ QUENTIN TARANTINO

Partager

 

QUIZ ALIEN, LE HUITIÈME PASSAGER

Le 6 septembre 2019


 
Le 6 septembre 2019

QUIZ ALIEN, LE HUITIÈME PASSAGER

Partager

 

UGC M : ONCE UPON A TIME... IN HOLLYWOOD

Le 14 août 2019


Chaque film de Quentin Tarantino est une aventure jubilatoire qui s’affranchit des normes et ce neuvième opus ne déroge pas à la règle. Présenté en mai dernier au Festival de Cannes, Once Upon a Time... in Hollywood sort dans nos salles et nous offre une plongée épique dans le Hollywood de 1969, où la gloire a son revers. Au casting, on retrouve deux monstres sacrés au sommet de leur art : Leonardo DiCaprio et Brad Pitt. 

 

Ce long-métrage marque également les retrouvailles entre le réalisateur et ses acteurs, notamment, Leonardo DiCaprio, Brad Pitt, Bruce Dern, Kurt Russell ou encore Michael Madsen avec lesquels il a déjà eu l'opportunité de tourner. Ce film réunit également Margot Robbie et Leonardo DiCaprio qui avaient tourné ensemble dans Le Loup de Wall Street de Martin Scorsese et Brad Pitt et Al Pacino qui jouaient dans Ocean's 13.

 

Ce film est comme une lettre d'amour à un Hollywood révolu estime David Heyman, le producteur du film. Selon lui, il s'agit de l'œuvre la plus émouvante de Quentin Tarantino, mais aussi un film hors norme dans sa filmographie car "d'une certaine manière, il se penche sur ses sources d'inspiration et le cinéma qu'il adore, l'époque où il a grandi et la culture qui l'a forgé".

 

Comme l'évoque Brad Pitt, le film met en lumière les relations privilégiées qu'entretenaient les acteurs et leurs doublures "Les rapports entre nos personnages s'inspirent de ceux qu'entretiennent un comédien et sa doublure cascade", explique Pitt. "À l'époque, il était assez fréquent de faire toute sa carrière aux côtés du même partenaire. On a évoqué Steve McQueen et Bud Ekins qui formaient un tandem solide dans La Grande Évasion ou encore Burt Reynolds et Hal Needham. D'ailleurs, on a pu en parler à Burt et c'était formidable. Les liens entre acteurs et cascadeurs étaient plus forts à cette époque, alors qu'ils sont plus superficiels à l'heure actuelle. Cliff et Rick peuvent vraiment compter l'un sur l'autre. Les temps morts entre les prises étaient parfois plus éprouvants que les périodes de tournage et, du coup, c'était capital d'avoir un ami – un vrai partenaire. C'est encore essentiel aujourd'hui".

 

 


Ce film a reçu le label UGC M.

 

Le 14 août 2019

UGC M : ONCE UPON A TIME... IN HOLLYWOOD

Partager

Chaque film de Quentin Tarantino est une aventure jubilatoire qui s’affranchit des normes et ce neuvième opus ne déroge pas à la règle. Présenté en mai dernier au Festival de Cannes, Once Upon a Time... in Hollywood sort dans nos salles et nous offre une plongée épique dans le Hollywood de 1969, où la gloire a son revers. Au casting, on retrouve deux monstres sacrés au sommet de leur art : Leonardo DiCaprio et Brad Pitt. 

 

Ce long-métrage marque également les retrouvailles entre le réalisateur et ses acteurs, notamment, Leonardo DiCaprio, Brad Pitt, Bruce Dern, Kurt Russell ou encore Michael Madsen avec lesquels il a déjà eu l'opportunité de tourner. Ce film réunit également Margot Robbie et Leonardo DiCaprio qui avaient tourné ensemble dans Le Loup de Wall Street de Martin Scorsese et Brad Pitt et Al Pacino qui jouaient dans Ocean's 13.

 

Ce film est comme une lettre d'amour à un Hollywood révolu estime David Heyman, le producteur du film. Selon lui, il s'agit de l'œuvre la plus émouvante de Quentin Tarantino, mais aussi un film hors norme dans sa filmographie car "d'une certaine manière, il se penche sur ses sources d'inspiration et le cinéma qu'il adore, l'époque où il a grandi et la culture qui l'a forgé".

 

Comme l'évoque Brad Pitt, le film met en lumière les relations privilégiées qu'entretenaient les acteurs et leurs doublures "Les rapports entre nos personnages s'inspirent de ceux qu'entretiennent un comédien et sa doublure cascade", explique Pitt. "À l'époque, il était assez fréquent de faire toute sa carrière aux côtés du même partenaire. On a évoqué Steve McQueen et Bud Ekins qui formaient un tandem solide dans La Grande Évasion ou encore Burt Reynolds et Hal Needham. D'ailleurs, on a pu en parler à Burt et c'était formidable. Les liens entre acteurs et cascadeurs étaient plus forts à cette époque, alors qu'ils sont plus superficiels à l'heure actuelle. Cliff et Rick peuvent vraiment compter l'un sur l'autre. Les temps morts entre les prises étaient parfois plus éprouvants que les périodes de tournage et, du coup, c'était capital d'avoir un ami – un vrai partenaire. C'est encore essentiel aujourd'hui".

 

 


Ce film a reçu le label UGC M.

 

UGC CULTE : KILL BILL

Le 27 août 2019


Poursuivez votre été avec Quentin Tarantino. Alors que Once Upon a Time... in Hollywood, le 9e long-métrage du réalisateur, est sorti sur nos écrans le 14 août dernier, nous vous proposons de (re)découvrir l'un des chefs-d'œuvre du metteur en scène, Kill Bill. Dans le cadre des séances UGC Culte, Kill Bill : volume 1 et Kill Bill : volume 2 seront respectivement programmés les jeudis 29 août et 5 septembre. 

 

Si deux volumes constituent Kill Bill, l'œuvre était à l'origine conçue comme un seul film. Cependant, en cours de développement, le réalisateur prend conscience que l'histoire peut être divisée en deux parties, notamment à cause de sa longueur et du fait que les deux parties peuvent se tenir à des périodes différentes. Ce sont donc deux films qui sont sortis dans les salles en novembre 2003 et en mai 2004. Une version avec les deux volets réunis a été présentée lors de la soirée de clôture du 57e Festival de Cannes en 2004, édition présidée par Quentin Tarantino !

 

 

Le saviez-vous ? 

 

- Les deux volumes rendent respectivement hommage aux films de Kung-fu (volume 1) et aux westerns spaghetti (volume 2).
- Le costume jaune et noir porté par la Mariée (Uma Thurman), est un hommage à celui porté part Bruce Lee dans Le Jeu de la mort.
- Le combat au sabre dans lequel la Mariée (Uma Thurman) se bat contre 88 assaillants a nécessité huit semaines de tournage !
- Quentin Tarantino souhaitait interpréter le rôle de Par Mei, dans le 2nd volume, mais il l'a cependant attribué à Gordon Liu.
 

 

Le 27 août 2019

UGC CULTE : KILL BILL

Partager

Poursuivez votre été avec Quentin Tarantino. Alors que Once Upon a Time... in Hollywood, le 9e long-métrage du réalisateur, est sorti sur nos écrans le 14 août dernier, nous vous proposons de (re)découvrir l'un des chefs-d'œuvre du metteur en scène, Kill Bill. Dans le cadre des séances UGC Culte, Kill Bill : volume 1 et Kill Bill : volume 2 seront respectivement programmés les jeudis 29 août et 5 septembre. 

 

Si deux volumes constituent Kill Bill, l'œuvre était à l'origine conçue comme un seul film. Cependant, en cours de développement, le réalisateur prend conscience que l'histoire peut être divisée en deux parties, notamment à cause de sa longueur et du fait que les deux parties peuvent se tenir à des périodes différentes. Ce sont donc deux films qui sont sortis dans les salles en novembre 2003 et en mai 2004. Une version avec les deux volets réunis a été présentée lors de la soirée de clôture du 57e Festival de Cannes en 2004, édition présidée par Quentin Tarantino !

 

 

Le saviez-vous ? 

 

- Les deux volumes rendent respectivement hommage aux films de Kung-fu (volume 1) et aux westerns spaghetti (volume 2).
- Le costume jaune et noir porté par la Mariée (Uma Thurman), est un hommage à celui porté part Bruce Lee dans Le Jeu de la mort.
- Le combat au sabre dans lequel la Mariée (Uma Thurman) se bat contre 88 assaillants a nécessité huit semaines de tournage !
- Quentin Tarantino souhaitait interpréter le rôle de Par Mei, dans le 2nd volume, mais il l'a cependant attribué à Gordon Liu.
 

 

UGC M : C'EST QUOI CETTE MAMIE ?!

Le 8 août 2019


Trois ans après le succès de C'est quoi cette famille ?!, Gabriel Julien-Laferrière retrouve ses personnages pour une suite haute en couleurs. 

 

Après deux ans de colocation, les 7 demi-frères et sœurs partent chacun en vacances avec leurs parents respectifs à l'exception de Gulliver, envoyé tout seul chez sa grand-mère au bord de la mer. Mais Mamie Aurore n’est pas une grand-mère comme les autres. Bientôt le reste de la troupe décide de venir...

 

Le fait de donner une suite à C'est quoi cette famille ?! impliquait différentes choses comme le souligne Gabriel Julien-Laferrière, le réalisateur : "non seulement de garder tous les personnages de cette famille foutraque et recomposée où les enfants, faute de parents stables et matures, avaient pris le pouvoir, mais aussi, d’imaginer ce qu’ils étaient devenus trois ans après. Cela supposait, par exemple, que certains des enfants, désormais en âge de quitter le lycée, réclament leur indépendance, que le cocon qu’ils s’étaient constitués, soit sur le point d’exploser, et que les parents soient devenus plus raisonnables."

 

Chantal Ladessou, l'excentrique Mamie Aurore confie que plusieurs raisons l'ont poussée à revenir dans ce second volet, notamment la structure du film qui se distingue du premier, mais également la joie de retrouver les membres du casting "Cette construction « centrifuge » m’a paru aussi futée que charmante. Ensuite, j’étais heureuse de retrouver cette « famille » d’acteurs, les adultes comme les enfants. Les premiers parce qu’en plus d’être des « as » sur un plateau, ce sont tous des êtres exquis et drôles. Les seconds parce que, chacun dans leur genre, sont très attachants".

 

Ce film a reçu le label UGC M.

Le 8 août 2019

UGC M : C'EST QUOI CETTE MAMIE ?!

Partager

Trois ans après le succès de C'est quoi cette famille ?!, Gabriel Julien-Laferrière retrouve ses personnages pour une suite haute en couleurs. 

 

Après deux ans de colocation, les 7 demi-frères et sœurs partent chacun en vacances avec leurs parents respectifs à l'exception de Gulliver, envoyé tout seul chez sa grand-mère au bord de la mer. Mais Mamie Aurore n’est pas une grand-mère comme les autres. Bientôt le reste de la troupe décide de venir...

 

Le fait de donner une suite à C'est quoi cette famille ?! impliquait différentes choses comme le souligne Gabriel Julien-Laferrière, le réalisateur : "non seulement de garder tous les personnages de cette famille foutraque et recomposée où les enfants, faute de parents stables et matures, avaient pris le pouvoir, mais aussi, d’imaginer ce qu’ils étaient devenus trois ans après. Cela supposait, par exemple, que certains des enfants, désormais en âge de quitter le lycée, réclament leur indépendance, que le cocon qu’ils s’étaient constitués, soit sur le point d’exploser, et que les parents soient devenus plus raisonnables."

 

Chantal Ladessou, l'excentrique Mamie Aurore confie que plusieurs raisons l'ont poussée à revenir dans ce second volet, notamment la structure du film qui se distingue du premier, mais également la joie de retrouver les membres du casting "Cette construction « centrifuge » m’a paru aussi futée que charmante. Ensuite, j’étais heureuse de retrouver cette « famille » d’acteurs, les adultes comme les enfants. Les premiers parce qu’en plus d’être des « as » sur un plateau, ce sont tous des êtres exquis et drôles. Les seconds parce que, chacun dans leur genre, sont très attachants".

 

Ce film a reçu le label UGC M.

QUIZ LES AVENTURES DE RABBI JACOB

Le 13 août 2019


 
Le 13 août 2019

QUIZ LES AVENTURES DE RABBI JACOB

Partager

 

UGC FAMILY : COMME DES BÊTES 2

Le 5 août 2019


Après un premier volet sorti sur les écrans en 2016, les animaux de Comme des bêtes sont de retour au cinéma. Il s'agit du 10ème long métrage créé par le studio Illumination, auquel nous devons notamment Moi, moche et méchant, Les Minions, Tous en scène ou encore Le Grinch sorti en novembre dernier.

 

Le film répond à une question que se posent tous les propriétaires d'animaux de compagnie : que font nos compagnons lorsque nous ne sommes pas là ? Si c'est la question à laquelle répond le premier long-métrage, le second va encore plus loin. "On ne se contente plus de voir ce qu’ils font, mais jusqu’où ils sont prêts à aller pour protéger leur foyer, leur famille, leur maître, leurs amis." comme l'indique Kevin Hart, la voix originale de Pompon, le petit lapin qui pense être doté de super-pouvoirs.

 

Le réalisateur, Chris Renaud, déjà présent sur le premier volet explique : "il est évident que le premier film a touché une corde sensible auprès du public, et ce par le simple fait qu’on ait mis en scène des animaux domestiques. Le postulat de base est simple, il suffit de rester au plus près du caractère des animaux tout en inventant ce qu’ils peuvent bien manigancer quand nous sommes absents. Les gens ne peuvent pas résister à un film qui tente de percer ce mystère".

 

Chris Meledandri, Président d’Illumination ajoute : "il fallait écrire une histoire qui permette de retrouver les personnages que le public avait adoptés dans le premier film, tout en ouvrant de nouveaux horizons et surtout des développements qui permettent d’introduire de nouvelles personnalités".

 

Ce film a reçu le label UGC Family.

 

Le 5 août 2019

UGC FAMILY : COMME DES BÊTES 2

Partager

Après un premier volet sorti sur les écrans en 2016, les animaux de Comme des bêtes sont de retour au cinéma. Il s'agit du 10ème long métrage créé par le studio Illumination, auquel nous devons notamment Moi, moche et méchant, Les Minions, Tous en scène ou encore Le Grinch sorti en novembre dernier.

 

Le film répond à une question que se posent tous les propriétaires d'animaux de compagnie : que font nos compagnons lorsque nous ne sommes pas là ? Si c'est la question à laquelle répond le premier long-métrage, le second va encore plus loin. "On ne se contente plus de voir ce qu’ils font, mais jusqu’où ils sont prêts à aller pour protéger leur foyer, leur famille, leur maître, leurs amis." comme l'indique Kevin Hart, la voix originale de Pompon, le petit lapin qui pense être doté de super-pouvoirs.

 

Le réalisateur, Chris Renaud, déjà présent sur le premier volet explique : "il est évident que le premier film a touché une corde sensible auprès du public, et ce par le simple fait qu’on ait mis en scène des animaux domestiques. Le postulat de base est simple, il suffit de rester au plus près du caractère des animaux tout en inventant ce qu’ils peuvent bien manigancer quand nous sommes absents. Les gens ne peuvent pas résister à un film qui tente de percer ce mystère".

 

Chris Meledandri, Président d’Illumination ajoute : "il fallait écrire une histoire qui permette de retrouver les personnages que le public avait adoptés dans le premier film, tout en ouvrant de nouveaux horizons et surtout des développements qui permettent d’introduire de nouvelles personnalités".

 

Ce film a reçu le label UGC Family.

 

LE POINT SUR LES FILMS DC COMICS

Le 5 août 2019


Alors que Marvel a dévoilé les films qui composeront les films de la phase 4 du Marvel Cinematic Universe il y a quelques semaines au Comic Con de San Diego, c'est au tour de DC Comics d'annoncer ses plans concernant ses super-héros.

 

Dès octobre prochain, le long-métrage dédié au personnage emblématique du Joker sortira en salles. Réalisé par Todd Phillips, il sera interprété par Joaquin Phoenix, qui succède à Jack Nicholson, Heath Ledger ou plus récemment Jared Leto dans ce rôle culte. Le film fait partie des films en compétition au festival de Venise qui se déroulera du 28 août au 7 septembre. Alberto Barbera, le Président du festival a d'ailleurs fait l'éloge du long-métrage en déclarant "C'est le film le plus surprenant que nous avons cette année. Il va se faufiler directement aux Oscars, bien qu'il soit sans concession, sombre et violent. Il possède une ambition et une portée incroyable.".

 

L'année 2020 fera la part belle aux personnages féminins de l'univers DC Comics. En effet, les deux long-métrages annoncés mettront en scène Harley Quinn (Margot Robbie), que l'on a déjà aperçue en 2016 dans Suicide Squad. Intitulé Birds Of Prey (And the Fantabulous Emancipation of One Harley Quinn), le film sortira dans les salles le 19 février 2020. Le 10 juin, Wonder Woman reviendra pour un second film solo, réalisé par Patty Jenkins, déjà à l'œuvre sur le premier volet. Comme son nom l'indique, Wonder Woman 1984 se déroulera en 1984, durant la guerre froide.

 

Deux films sont également prévus pour l'année suivante. Le 25 juin, The Batman, dont le casting du rôle-titre a récemment été annoncé (Robert Pattinson incarnera Bruce Wayne dans ce long-métrage) sera signé Matt Reeves à qui l'ont doit notamment Cloverfield et La Planète des Singes. James Gunn (réalisateur des deux premiers volets des Gardiens de la Galaxie) quitte Marvel le temps d’un film, pour proposer un reboot de Suicide Squad dont la sortie est prévue le 6 août. Dans cette version, on retrouvera certains acteurs déjà présents dans le film réalisé en 2016, notamment Margot Robbie, Viola Davis (Amanda Waller), Jai Courtney (Captain Boomerang) et Joel Kinnaman (Rick Flag). 

 

En mai 2022, DC Super-Pets mettra en scène les aventures d'animaux dotés de super-pouvoirs. Enfin, Aquaman, dont le premier film solo est sorti sur les écrans en 2018, reviendra pour une nouvelle aventure en décembre.

 


Si rien n'a été officialisé, Shazam devrait également revenir pour deux long-métrages supplémentaires comme l'a récemment annoncé Zachary Levi. L'interprète de Shazam a par ailleurs évoqué l'arrivé d'un nouveau personnage qui pourrait également bénéficier d'un film solo, Black Adam. Ces deux personnages devraient par ailleurs se rencontrer. "Pour autant que je sache, Black Adam n'apparaîtra pas dans le deuxième Shazam car l'idée est qu'il ait son propre film avant". Les deux personnages devraient alors se rencontrer à l'occasion d'un troisième volet de Shazam qui serait également Black Adam 2.

 


À VOS AGENDAS

 

2019
Joker - 9 octobre 2019

 

2020
Birds Of Prey (And the Fantabulous Emancipation of One Harley Quinn) - 19 février 2020
Wonder Woman 1984 - 10 juin 2020

 

2021
The Batman - 25 juin 2021
The Suicide Squad - 6 août 2021

 

2022
DC Super-Pets - mai 2022
Aquaman 2 - décembre 2022
 

Le 5 août 2019

LE POINT SUR LES FILMS DC COMICS

Partager

Alors que Marvel a dévoilé les films qui composeront les films de la phase 4 du Marvel Cinematic Universe il y a quelques semaines au Comic Con de San Diego, c'est au tour de DC Comics d'annoncer ses plans concernant ses super-héros.

 

Dès octobre prochain, le long-métrage dédié au personnage emblématique du Joker sortira en salles. Réalisé par Todd Phillips, il sera interprété par Joaquin Phoenix, qui succède à Jack Nicholson, Heath Ledger ou plus récemment Jared Leto dans ce rôle culte. Le film fait partie des films en compétition au festival de Venise qui se déroulera du 28 août au 7 septembre. Alberto Barbera, le Président du festival a d'ailleurs fait l'éloge du long-métrage en déclarant "C'est le film le plus surprenant que nous avons cette année. Il va se faufiler directement aux Oscars, bien qu'il soit sans concession, sombre et violent. Il possède une ambition et une portée incroyable.".

 

L'année 2020 fera la part belle aux personnages féminins de l'univers DC Comics. En effet, les deux long-métrages annoncés mettront en scène Harley Quinn (Margot Robbie), que l'on a déjà aperçue en 2016 dans Suicide Squad. Intitulé Birds Of Prey (And the Fantabulous Emancipation of One Harley Quinn), le film sortira dans les salles le 19 février 2020. Le 10 juin, Wonder Woman reviendra pour un second film solo, réalisé par Patty Jenkins, déjà à l'œuvre sur le premier volet. Comme son nom l'indique, Wonder Woman 1984 se déroulera en 1984, durant la guerre froide.

 

Deux films sont également prévus pour l'année suivante. Le 25 juin, The Batman, dont le casting du rôle-titre a récemment été annoncé (Robert Pattinson incarnera Bruce Wayne dans ce long-métrage) sera signé Matt Reeves à qui l'ont doit notamment Cloverfield et La Planète des Singes. James Gunn (réalisateur des deux premiers volets des Gardiens de la Galaxie) quitte Marvel le temps d’un film, pour proposer un reboot de Suicide Squad dont la sortie est prévue le 6 août. Dans cette version, on retrouvera certains acteurs déjà présents dans le film réalisé en 2016, notamment Margot Robbie, Viola Davis (Amanda Waller), Jai Courtney (Captain Boomerang) et Joel Kinnaman (Rick Flag). 

 

En mai 2022, DC Super-Pets mettra en scène les aventures d'animaux dotés de super-pouvoirs. Enfin, Aquaman, dont le premier film solo est sorti sur les écrans en 2018, reviendra pour une nouvelle aventure en décembre.

 


Si rien n'a été officialisé, Shazam devrait également revenir pour deux long-métrages supplémentaires comme l'a récemment annoncé Zachary Levi. L'interprète de Shazam a par ailleurs évoqué l'arrivé d'un nouveau personnage qui pourrait également bénéficier d'un film solo, Black Adam. Ces deux personnages devraient par ailleurs se rencontrer. "Pour autant que je sache, Black Adam n'apparaîtra pas dans le deuxième Shazam car l'idée est qu'il ait son propre film avant". Les deux personnages devraient alors se rencontrer à l'occasion d'un troisième volet de Shazam qui serait également Black Adam 2.

 


À VOS AGENDAS

 

2019
Joker - 9 octobre 2019

 

2020
Birds Of Prey (And the Fantabulous Emancipation of One Harley Quinn) - 19 février 2020
Wonder Woman 1984 - 10 juin 2020

 

2021
The Batman - 25 juin 2021
The Suicide Squad - 6 août 2021

 

2022
DC Super-Pets - mai 2022
Aquaman 2 - décembre 2022
 

LA SÉLECTION DU FESTIVAL DE VENISE

Le 29 juillet 2019


La sélection officielle de la 76ème Mostra de Venise, qui se déroulera du 28 août au 07 septembre, a été dévoilée. Cette année, le jury sera présidé par la réalisatrice argentine Lucrecia Martel. En 2008, elle faisait partie du jury de la Mostra, sous la présidence de Wim Wenders.

 

Ces dernières années, le festival s'est imposé comme une étape incontournable dans la course aux Oscars. En effet, les films récompensés lors du festival ont chacun raflé une ou plusieurs statuettes quelques mois plus tard à Los Angeles, à l'instar de La La Land, La Forme de l'eau, La Favorite ou Roma

 

Le festival s'ouvrira avec la projection de La Vérité (The Truth), du réalisateur japonais Kore-eda Hirokazu, avec Catherine Deneuve, Juliette Binoche et Ethan Hawke. De nombreux films très attendus composent cette sélection officielle, notamment Ad Astra, le prochain film de James Gray, mettant en scène Brad Pitt, que l'on retrouvera le 14 août prochain dans Once Upon a Time... in Hollywood, Joker de Todd Philips dans lequel Joaquin Phoenix incarnera le rôle culte du Joker ou encore les prochains films d'Olivier Assayas et de Steven Soderbergh, Wasp Network et The Laundromat

 

Durant le festival, Julie Andrews et Pedro Almodóvar recevront chacun un Lion d'or pour récompenser leurs carrières respectives.

 

 

Découvrez ci-dessous la sélection officielle :

 


EN COMPÉTITION
• LA VÉRITÉ, Hirokazu Kore-eda (France, Japon) | film d'ouverture
• THE PERFECT CANDIDATE, Haifaa Al-Mansour (Arabie Saoudite, Allemagne)
• ABOUT ENDLESSNESS, Roy Andersson (Suède)
• WASP NETWORK, Olivier Assayas (France, Belgique)
• MARRIAGE STORY, Noah Baumbach (États-Unis)
• GUEST OF HONOR, Atom Egoyan (Canada)
• AD ASTRA, James Gray (États-Unis)
• A HERDADE, Tiago Guedes (Portugal, France)
• GLORIA MUNDI, Robert Guediguian (France)
• WAITING FOR THE BARBARIANS, Ciro Guerra (Italie)
• EMA, Pablo Larrain (Chili)
• SATURDAY FICTION, Lou Ye (Chine)
• MARTIN EDEN, Pietro Marcello (Italie, France, Allemagne)
• LA MAFIA NON È PIU QUELLA DI ÙNA VOLTA, Franco Maresco (Italie)
• THE PAINTED BIRD, Vaclav Marhoul (République Tchèque)
• THE MAYOR OF RIONE SANITÀ, Mario Martone (Italie, France)
• BABYTEETH, Shannon Murphy (Australie)
• JOKER, Todd Philips (États-Unis)
• J’ACCUSE, Roman Polanski (France)
• THE LAUNDROMAT, Steven Soderbergh (États-Unis)
• NO. 7 CHERRY LANE, Yonfan (Hong-Kong)
 

HORS COMPÉTITION (fiction)
• THE BURNT ORANGE HERESY, Giuseppe Capotondi (Royaume-Uni, Italie) | film de clôture
• SEBERG, Benedict Andrews (États-Unis)
• VIVERE, Francesca Archibugi (Italie)
• MOSUL, Matthew Michael Carnahan (États-Unis)
• ADULTS IN THE ROOM, Costa-Gavras (France, Grèce)
• THE KING, David Michod (Royaume-Uni, Hongrie)
• TUTTO IL MIO FOLLE AMORE, Gabriele Salvatores (Italie)
 

HORS COMPÉTITION  (non fiction)
• WOMAN, Yann Arthus-Bertrand, Anastasia Mikova (France)
• ROGER WATERS: US + THEM, Roger Waters (Royaume-Uni)
• I DIARI DI ANGELA – NOI DUE CINEASTI. CAPITOLO SECONDO. Yervant Gianikian, Angela Ricci Lucchi (Italie)
• CITIZEN K, Alex Gibney (Royaume-Uni, États-Unis)
• CITIZEN ROSI, Didi Gnocchi, Carolina Rosi (Italie)
• THE KINGMAKER, Lauren Greenfield (États-Unis)
• STATE FUNERAL, Sergei Loznitsa (Pays-Bas, Lituanie)
• COLLECTIVE, Alexander Nanau (Roumanie, Luxembourg)
• 45 SECONDS OF LAUGHTER, Tim Robbins (États-Unis)
• IL PIANETA IN MARE, Daniele Segre (Italie)

 

 

HORIZONS 
• PELICAN BLOOD, Katrin Gebbe (Allemagne, Bulgarie)
• ZUMIRIKI, Oskar Alegria (Espagne)
• BIK ENEICH – UN FILS, Mehdi M. Barsaoui (Tunisie, France, Liban, Qatar)
• BLANCO EN BLANCO, Theo Court (Espagne, Chili, France, Allemagne)
• MES JOURS DE GLOIRE, Antoine De Bary (France)
• NEVIA, Nunzia De Stefano (Italie)
• MOFFIE, Oliver Hermanus (Afrique du Sud)
• HAVA, Maryam, Ayesha, Sahara Karimi (Afghanistan)
• RIALTO, Peter Mackie Burns (Irlande)
• THE CRIMINAL MAN, Dmitry Mamuliya (Géorgie, Russie)
• REVENIR, Jessica Palud (France)
• GIANTS BEING LONELY, Great Patterson (États-Unis)
• BALLOON, Pema Tseden (Chine)
• VERDICT, Raymund Ribas Gutierrez (Philippines)
• JUST 6.5, Saeed Roustaee (Iran)
• SHADOW OF WATER, Sasidharan Sanal Kumar (Inde)
• SOLE, Carlo Sironi (Italie)
• MADRE, Rodrigo Sorogoyen (Espagne, France)
• ATLANTIS, Valentyn Vasyanovych (Ukraine)
 

 

Le 29 juillet 2019

LA SÉLECTION DU FESTIVAL DE VENISE

Partager

La sélection officielle de la 76ème Mostra de Venise, qui se déroulera du 28 août au 07 septembre, a été dévoilée. Cette année, le jury sera présidé par la réalisatrice argentine Lucrecia Martel. En 2008, elle faisait partie du jury de la Mostra, sous la présidence de Wim Wenders.

 

Ces dernières années, le festival s'est imposé comme une étape incontournable dans la course aux Oscars. En effet, les films récompensés lors du festival ont chacun raflé une ou plusieurs statuettes quelques mois plus tard à Los Angeles, à l'instar de La La Land, La Forme de l'eau, La Favorite ou Roma

 

Le festival s'ouvrira avec la projection de La Vérité (The Truth), du réalisateur japonais Kore-eda Hirokazu, avec Catherine Deneuve, Juliette Binoche et Ethan Hawke. De nombreux films très attendus composent cette sélection officielle, notamment Ad Astra, le prochain film de James Gray, mettant en scène Brad Pitt, que l'on retrouvera le 14 août prochain dans Once Upon a Time... in Hollywood, Joker de Todd Philips dans lequel Joaquin Phoenix incarnera le rôle culte du Joker ou encore les prochains films d'Olivier Assayas et de Steven Soderbergh, Wasp Network et The Laundromat

 

Durant le festival, Julie Andrews et Pedro Almodóvar recevront chacun un Lion d'or pour récompenser leurs carrières respectives.

 

 

Découvrez ci-dessous la sélection officielle :

 


EN COMPÉTITION
• LA VÉRITÉ, Hirokazu Kore-eda (France, Japon) | film d'ouverture
• THE PERFECT CANDIDATE, Haifaa Al-Mansour (Arabie Saoudite, Allemagne)
• ABOUT ENDLESSNESS, Roy Andersson (Suède)
• WASP NETWORK, Olivier Assayas (France, Belgique)
• MARRIAGE STORY, Noah Baumbach (États-Unis)
• GUEST OF HONOR, Atom Egoyan (Canada)
• AD ASTRA, James Gray (États-Unis)
• A HERDADE, Tiago Guedes (Portugal, France)
• GLORIA MUNDI, Robert Guediguian (France)
• WAITING FOR THE BARBARIANS, Ciro Guerra (Italie)
• EMA, Pablo Larrain (Chili)
• SATURDAY FICTION, Lou Ye (Chine)
• MARTIN EDEN, Pietro Marcello (Italie, France, Allemagne)
• LA MAFIA NON È PIU QUELLA DI ÙNA VOLTA, Franco Maresco (Italie)
• THE PAINTED BIRD, Vaclav Marhoul (République Tchèque)
• THE MAYOR OF RIONE SANITÀ, Mario Martone (Italie, France)
• BABYTEETH, Shannon Murphy (Australie)
• JOKER, Todd Philips (États-Unis)
• J’ACCUSE, Roman Polanski (France)
• THE LAUNDROMAT, Steven Soderbergh (États-Unis)
• NO. 7 CHERRY LANE, Yonfan (Hong-Kong)
 

HORS COMPÉTITION (fiction)
• THE BURNT ORANGE HERESY, Giuseppe Capotondi (Royaume-Uni, Italie) | film de clôture
• SEBERG, Benedict Andrews (États-Unis)
• VIVERE, Francesca Archibugi (Italie)
• MOSUL, Matthew Michael Carnahan (États-Unis)
• ADULTS IN THE ROOM, Costa-Gavras (France, Grèce)
• THE KING, David Michod (Royaume-Uni, Hongrie)
• TUTTO IL MIO FOLLE AMORE, Gabriele Salvatores (Italie)
 

HORS COMPÉTITION  (non fiction)
• WOMAN, Yann Arthus-Bertrand, Anastasia Mikova (France)
• ROGER WATERS: US + THEM, Roger Waters (Royaume-Uni)
• I DIARI DI ANGELA – NOI DUE CINEASTI. CAPITOLO SECONDO. Yervant Gianikian, Angela Ricci Lucchi (Italie)
• CITIZEN K, Alex Gibney (Royaume-Uni, États-Unis)
• CITIZEN ROSI, Didi Gnocchi, Carolina Rosi (Italie)
• THE KINGMAKER, Lauren Greenfield (États-Unis)
• STATE FUNERAL, Sergei Loznitsa (Pays-Bas, Lituanie)
• COLLECTIVE, Alexander Nanau (Roumanie, Luxembourg)
• 45 SECONDS OF LAUGHTER, Tim Robbins (États-Unis)
• IL PIANETA IN MARE, Daniele Segre (Italie)

 

 

HORIZONS 
• PELICAN BLOOD, Katrin Gebbe (Allemagne, Bulgarie)
• ZUMIRIKI, Oskar Alegria (Espagne)
• BIK ENEICH – UN FILS, Mehdi M. Barsaoui (Tunisie, France, Liban, Qatar)
• BLANCO EN BLANCO, Theo Court (Espagne, Chili, France, Allemagne)
• MES JOURS DE GLOIRE, Antoine De Bary (France)
• NEVIA, Nunzia De Stefano (Italie)
• MOFFIE, Oliver Hermanus (Afrique du Sud)
• HAVA, Maryam, Ayesha, Sahara Karimi (Afghanistan)
• RIALTO, Peter Mackie Burns (Irlande)
• THE CRIMINAL MAN, Dmitry Mamuliya (Géorgie, Russie)
• REVENIR, Jessica Palud (France)
• GIANTS BEING LONELY, Great Patterson (États-Unis)
• BALLOON, Pema Tseden (Chine)
• VERDICT, Raymund Ribas Gutierrez (Philippines)
• JUST 6.5, Saeed Roustaee (Iran)
• SHADOW OF WATER, Sasidharan Sanal Kumar (Inde)
• SOLE, Carlo Sironi (Italie)
• MADRE, Rodrigo Sorogoyen (Espagne, France)
• ATLANTIS, Valentyn Vasyanovych (Ukraine)
 

 

QUIZ LE SILENCE DES AGNEAUX

Le 24 juillet 2019


 
Le 24 juillet 2019

QUIZ LE SILENCE DES AGNEAUX

Partager

 

S'abonner à